Les morts vivants de 14-18

France Info - Revue XXI par Marie Bernardeau dimanche 25 mai 2014
Les morts vivants de 14-18
© Adrien Herda

100 ans après le début de la guerre 14-18, 350 000 soldats français ou alliés sont toujours portés disparus. En mai 2013, après des pluies diluviennes, 26 squelettes ont été découverts à Fleury dans la Meuse. Lorsque la nouvelle a été révélée, des centaines de familles ont écrit au maire dans l'espoir de retrouver enfin la dépouille d'un proche.

Pour la revue XXI, le producteur Alain Lewkowicz raconte l'histoire d'une de ses familles. Comment Josette, 68 ans, a retrouvé son grand-père, Jean Peyrelongue, 97 ans après sa disparition. Elle a fait bénir son corps par un prêtre et lui a donné une sépulture dans un cimetière militaire, "dans un cercueil recouvert d'un drapeau tricolore".

Jean Peyrelongue a pu être identifié grâce à l'incroyable enquête scientifique menée par un médecin légiste, Bruno Frémont, et un ethnoarchéologue, Frédéric Adam. "L'étude de ces squelettes et des objects retrouvés autour d'eux racontent aussi des choses que les historiens n'ont pas encore raconté", explique Alain Lewkowicz. Des petites choses de la vie quotidienne de ces civils propulsés en pleine guerre du jour au lendemain.