Tay, le robot intelligent de Microsoft devenu nazi en 24 heures

France Info numérique par Thomas Rozec jeudi 24 mars 2016
écoute bientôt disponible
Microsoft a fini par débrancher Tay, au bout de 24 heures
Microsoft a fini par débrancher Tay, au bout de 24 heures © Capture d'écran Twitter

L'entreprise a lancé hier une intelligence artificielle sur Twitter, que les internautes se sont rapidement amusés à pousser dans les extrêmes, avec succès.

 Un petit tour, et puis s'en va. Tel fut le parcours de Tay, l'intelligence artificielle lancée hier par Microsoft sur Twitter, rapidement réduite en cendres par les internautes, qui sont un peu taquins. Il faut dire qu'ils avaient face à eux un boulevard, puisque Tay avait pour concept d'apprendre de ses interactions avec les humains. Chaque discussion avec les "vrais gens" lui donnait de nouvelles cartes pour mieux entretenir une conversation, répliquer, faire des blagues, etc.

Sauf que très vite, les internautes l'ont bombardé de références de plus en plus violentes, la poussant à crier sa haine des juifs et son amour d'Hitler, son soutien à Donald Trump, sa détestation des féministes et sa conviction que George W. Bush était responsable des attentats du 11 septembre 2001. Face à la catastrophe, Microsoft a décidé de débrancher provisoirement le robot devenu fou en à peine 24 heures, ce qui ne risque pas d'aider l'humanité à se réconcilier tout de suite avec l'intelligence artificielle...

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué cette vidéo polémique; l'amende de la CNIL à Google; cette légende qui a fait les grandes heures du foot mondial (et total) et un album de reprises de Rihanna version comptines, car on a tous bien besoin d'un peu de douceur en ce moment, non ?