Google vend ses robots

France Info numérique par Thomas Rozec jeudi 17 mars 2016
écoute bientôt disponible
Le robot Atlas (ici photographié en 2013) est le projet principal de l\\\'entreprise
Le robot Atlas (ici photographié en 2013) est le projet principal de l'entreprise © REUTERS / Siu Chiu

Selon Bloomberg, Alphabet, le vaisseau-amiral de l'empire Google, chercherait à revendre sa filiale Boston Dynamics et ses robots humanoïdes.

 Tout récemment encore, le web découvrait avec de grands yeux un poil inquiets le robot humanoïde Atlas, et ses capacités étonnantes, fruit des recherches de Boston Dynamics, propriété de Google/Alphabet depuis fin 2013. L'acquisition, par le géant de Mountain View, de cette entreprise dont les principales activités concernent la défense et les applications militaires de la robotique, avaient dès l'origine été accueillies avec crainte, d'aucuns voyant la mise en place d'un scénario à la Skynet, l'intelligence artificielle à l'origine des très méchants Terminators.

Il n'en sera rien, donc, puisque selon Bloomberg, Boston Dynamics serait à vendre, Alphabet souhaitant faire le tri dans ses filiales et ne conserver que celles pouvant être rentables rapidement. Toyota serait intéressé, tout comme Amazon. Et si un robot livreur fait certes bien moins peur qu'un robot tueur, les perspectives offertes par ce rachat potentiel font tout de même un petit peu froid dans le dos...

Le jeudi 17 mars 2016

Dans France Info Numérique, nous avons également évoqué le nouvel affichage sur Twitter; la preuve qu'une loi sur le revenge porn est plus que nécessaire en France; ce site génial et ce geste punk ultime.