Expliquez-nous… l’homme de Tautavel

Expliquez-nous par Elise Delève mercredi 29 juillet 2015
Ce crâne dit de "l'homme de Tautavel" a été découvert en 1971 © Maxppp

Une dent humaine de 560.000 ans a été mise au jour lors de fouilles à Tautavel (Pyrénées-Orientales). Le plus reste humain depuis l'homme de Tautavel, l’occasion d’expliquer qui est cet homme.

L'homme de Tautavel, c'est la découverte d'un crâne il y a 44 ans, une découverte qui est encore considérée aujourd'hui comme une "exceptionnelle". C'est la plus vieille "face" connue en Europe. Elle remonte à 450.000 ans. On retrouve souvent des os, des fémurs, des tibias, mais pas des faces. Ces dernières sont très rares car "à cause des trous dans les orbites et le nez, elles se cassent facilement", explique Tony Chevalier anthropologue à Tautavel.
 
Ce crâne a "toutes les caractéristiques des premiers européens : un front fuyant, un bourrelet au-dessus des orbites, des pommettes saillantes et une mâchoire avancée", note le Centre européen de recherches préhistoriques de Tautavel. Il a permis de dresser le portrait d'un homme d'une vingtaine d'années, d'environ 1m60, un ancêtre de Néandertal. Ses restes ont été découverts lors de fouilles dans la Caune de l'Arago, à Tautavel, en 1971. Une grotte qu'il a certainement choisi car elle domine la vallée et est très proche d'une rivière.

Chasseur sans feu

L'Homme de Tautavel ne maîtrise pas le feu, mais est un bon chasseur. Cela veut dire qu'il mangeait de la viande crue. Les fouilles ont mis au jour des restes de chevaux, de rennes et de bisons notamment. Ces restes permettent aux anthropologues d'en savoir plus sur le mode de vie des hommes préhistoriques, mais aussi le climat ! Grâce aux rennes on sait par exemple que le temps devait être froid et les chevaux indiquent que le terrain n'était pas arboré.
 

Tautavel exceptionnel

Parce qu'il fait partie des trois ou quatre endroits dans le monde où il y a une concentration de restes. Des fouilles systématiques sont organisées depuis les années 60. En plus du crâne de l'homme de Tautavel, les chercheurs ont trouvé 148 restes humains dont cinq mandibules et des centaines de milliers d'objets comme des outils en Quartz. Cela veut dire que la grotte de Tautavel, perchée au-dessous des gorges du Verdouble, était un lieu prisé à l'époque préhistorique.
 
La dent qui a été retrouvée cette semaine est très précieuse. Il n’y avait jusqu’à présent d’un seul reste retrouvé dans le monde (la mandibule de Moher)  entre 450.000 et 950.000 ans. Elle va surtout servir à enregistrer des dimensions.
 
Des fouilles sont organisées tous les ans à Tautavel par le Centre européen de recherches historiques. Etudiants en Géologie; en Préhistoire, en Paléontologie, en Anthropologie des jeunes chercheurs et des bénévoles y participent. Ce Centre a été créé grâce à la mise au jour du crâne en 1971. Ici tout est né de la découverte de la face de l'homme de Tautavel.
 
A LIRE AUSSI ►►► Yves Coppens : la dent de Tautavel "dit des quantités de choses"