"Tangerine" : un film électrique et drôle tourné au smartphone

Cinéma week-end par Jean-Baptiste Urbain samedi 2 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 27/09/2018
Tangerine
© ARP Sélection

Dans "Cinéma week-end" cette semaine, "Tangerine", un film tourné avec un smartphone à l'énergie folle et le dernier Quentin Tarantino, qui rend hommage au cinéma du passé dans un huis-clos violent sur fond de western. Et pour finir, la sortie en DVD de "Dheepan" de Jacques Audiard. Un Palme d'Or à redécouvrir.

Tangerine est un film indépendant. S’il nous fait errer dans Los Angeles, on est bien loin d’Hollywood. Le film a été tourné au Smartphone pour des raisons d’économies. Mais au final, Tangerine a une vraie esthétique, une énergie et possède un rythme effréné.

C’est 24 heures dans la vie de deux prostituées transsexuelles. L’une d’entre elles, Cindirella, très haute en couleur, sort de prison. C’est la veille de Noël. Son amie Alexandra lui apprend que son homme l’a trompée avec une femme !

C’est alors parti pour un périple électrique voire hystérique dans les rues de Los Angeles saturées de lumière orangée. Les insultes et les saillies fusent. C’est drôle, mais aussi touchant et grave quand les deux héroïnes en hauts talons tombent la perruque et chantent leur solitude. Tangerine est film signé Sean Baker. Il est en salle depuis mercredi.

Le samedi 02 janvier 2016

Séance de rattrapage pour Dheepan

Il a beau avoir remporté a Palme d’or à Cannes l’an dernier, Dheepan n’est pas le film de Jacques Audiard qui a remporté le plus grand succès en salle. On vous propose une séance de rattrapage dans quelques jours avec  la sortie du film  en DVD, Blu-Ray et VOD. C’est l’histoire d’un réfugié en France racontée de son point de vue. L’obstacle de la langue. La violence des gangs. Et au milieu, malgré tout, coule l’amour. Un beau film de Jacques Audiard à voir ou revoir.

 

Le samedi 02 janvier 2016

L'hommage de Quentin Tarantino au cinéma d'antan

Le nouveau Quentin Tarantino débarque dans les salles. Dans les 8 Salopards, il nous entraine dans un nouveau western, après la Guerre de Sécession. Un western qui tourne au huis clos violent entre huit hommes au passé trouble.

Un nouvel hommage à un cinéma épique des années 50 et 60. D’ailleurs, Tarantino a absolument tenu à tourner le film en 70 mm. Un format panoramique employé pour la dernière fois en 1966 et qui permet, selon lui, de magnifier les paysages: "Dans le scénario, dès la toute première page décrivant une diligence traçant dans la neige… même dès le premier paragraphe, j’ai écrit. Il faut filmer en sublime 70mm.  Et j’ai écrit la même chose une autre fois sur cette première page… une autre fois à la deuxième page… et encore à la troisième… et j’ai continué à insister là-dessus à chaque page. J’ai dû arrêter à la vingtième. Je voulais que ce soit très clair pour les producteurs. On le fait en 70mm ou ce n’est même plus la peine de me parler."

Le samedi 02 janvier 2016

 

Le box-office de la semaine 

Pour terminer, on jette un œil sur le box-office, avec sur la semaine écoulée. L’immarcescible Star Wars qui frôle les 7 millions d’entrées. La comédie Baby Siiting 2 a déjà séduit 2 millions 300 mille personnes en un mois.

Et parmi les nouveautés de mercredi, c’est Joy, le nouveau film de David O Russell avec Jennifer Lawrence, Robert De Niro, et Bradley Cooper qui prend la tête des opérations.
David O Russell est allé une nouvelle fois piocher chez les Bee Gees pour mettre en musique cette sorte de Cendrillon des temps modernes.