Air France dit adieu au 747, un avion mythique

Chronique du ciel par Frédéric Beniada dimanche 10 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 05/10/2018
Air France 747
Le 747, une référence incontournable, un appareil qui a profondément marqué l’histoire de l’aviation civile et qui a permis à Boeing d’asseoir sa suprématie sur le marché aéronautique mondial © Air France

Avec sa bosse et son côté débonnaire, le Boeing 747 est devenu un mythe. Un avion qui a profondément marqué l'histoire de l'avion commerciale. Qui a démocratisé le transport aérien, le transport de masse.

Un projet qui ne passionne pas les bureaux d'études

Au début des années 60, Juan Trippe, le très visionnaire patron de la Pan Am est persuadé que le transport aérien, et en particulier, les liaisons transocéaniques vont exploser. Lors d'une partie de pêche en Alaska, il convainc son ami Bill Allen, le patron de Boeing de lui construire un avion deux fois plus gros que le 707 : "Si tu as le culot de le construire, je te l’achète !" lui lance-t-il.
 
Mais le projet ne passionne pas les bureaux d'études. Il y a le 737 en gestation et puis Douglas, concurrent le plus crédible de Boeing est sur le point de développer un gros porteur long-courrier, quadriréacteur, capable d’emporter 400 passagers.
En outre, de nombreuses questions restent en suspens. Comment bâtir une cabine de 500 passagers alors que le 707 n’en reçoit que 180 ? Comment rassurer une administration particulièrement pointilleuse en matière de sécurité ? Et des compagnies effrayées à l’idée du bilan en vies humaines que représenterait l’accident d’un tel monstre ?
Bill Allen va trouver les réponses et relever le défi. Il confie le projet à Joe Sutter son ingénieur en chef, responsable des avions civils de Boeing et du programme 737 et rappelle en urgence la centaine d’ingénieurs qui ont planché sur le cargo militaire de l'Us air Force, finalement remporté par Loockeed avec le C5A GALAXY.

La première commande, le 13 avril 1966

 Pan American World Airways
« Pan Am » le premier client du 747 © Pan American World Airways

Le 13 avril 1966, Bill Allen et Juan Trippe s’unissent pour le meilleur et pour le pire avec une commande officielle de 25 Boeing 747 pour 525 millions de dollars. Mais au lieu des 20 à 25% versés lors de toute signature d’achats d’avions, Juan Trippe s’engage à payer à Boeing la moitié du montant de la commande avant même la livraison du premier appareil, normalement prévue pour octobre 1969. Bill Allen est pris pour un fou. 

Sur le 747, il va jouer la quasi-totalité du capital de Boeing. Pour déterminer la taille de la section circulaire du fuselage du futur 747, les ingénieurs décident de procéder simplement, pragmatiquement. Ils tracent un trait autour d’une paire de containers standards, au-dessus de laquelle ils ont rajouté une cabine de neuf passagers de front, séparée par deux allées selon les souhaits de Juan Trippe.

Boeing 747 fret
Le cockpit est lui perché sur le dessus du fuselage afin de permettre l’installation d’un nez ouvrant pour le chargement de conteneurs © 747 Boeing

La coupe de l’avion est un cercle coupé horizontalement en son milieu. Dans le demi-cercle supérieur, les passagers. Au-dessous, la soute et la partie cargo pour le fret. C’est la première fois qu’un avion sort de la logique du tube. Pour accueillir le gros bébé, le site d'Everett à une cinquantaine de kilomètres de Seattle est choisi. 2.800 ouvriers vont travailler à la construction du hangar géant. Avec ses 630 mètres de long, ses 500 mètres de large et ses 34 mètres de haut, l’usine est tellement grande qu’elle y développe son micro climat. C’est gigantesque, 5,5 millions de mètres carrés, soit 40 terrains de football. Un site construit en moins de 16 mois, un temps record, et qui reste à ce jour le plus grand bâtiment industriel au monde.

Le Roll Out du Boeing 747, le 30 septembre 1968

Le Roll Out, la première apparition du Boeing 747 a lieu le 30 septembre 1968. Mais l’appareil qui sort des hangars géants d’Everett est loin d’être terminé. A cette date, il est incapable de voler. Les moteurs à double flux de Pratt et Withney JT9D-3 ne sont pas prêts, pas assez puissants, incapable d'arracher du sol le super jumbo. Finalement, l'avion vole pour la première fois le 9 février 1969. Mais pour Boeing, les ennuis ne sont pas terminés.

Le Roll Out du Boeing 747, le 30 septembre 1968
Le Roll Out du Boeing 747, le 30 septembre 1968 © Boeing

 
Finalement,  le 747 effectuera son premier vol sous les couleurs de la Pan Am, le 22 janvier 1970. La TWA puis Air France seront livrées quelques mois plus tard. Au total, la flotte mondiale de 747 a effectué 20 millions de vols, 100 millions d’heures de vol et parcouru plus de 100 milliards de kilomètres.

Aujourd’hui, le 747 n’est plus seul sur le marché des très gros porteurs, concurrencé par  l’A380 d’Airbus. Mais le 747 reste une référence incontournable, un appareil qui a profondément marqué l’histoire de l’aviation civile et qui a permis à Boeing d’asseoir sa suprématie sur le marché aéronautique mondial.

Boeing 747
Boeing 747 © Frédéric Beniada / Michel Fraile

En attendant la semaine prochaine, vous pouvez retrouver plus de Chroniques du ciel sur notre page Facebook et sur notre compte Twitter.