La chanson honore les grands disparus

Ces chansons qui font l'actu par Bertrand Dicale dimanche 10 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 05/10/2018
hommage bd 2
Barbara chantera très tôt l'idée d'avoir un bel enterrement, une tentation courante chez les chanteurs français, qui prennent à bras-le-corps la question de la destinée posthume. © Ron Kroon-Creative Commons

Les artistes aiment à célébrer leurs admirations, y compris par-delà la mort, en songeant à la destinée posthume - y compris la leur.

 Les artistes sont des gens comme les autres : ils aiment ou ils admirent comme nous ; et ils sont parfois fans, avec des réflexes de fans. Et quand vient l’heure de la mort d’un artiste aimé, ils chantent. Ils chantent même parfois leur propre hommage mortuaire…
 
 
Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :
 
 
Michel Delpech, Nicholson & Co, 2004
Michel Delpech, Entrée des artistes, 1966
Georges Brassens, L'Enterrement de Verlaine, 1960
Philippe Forcioli, L'Enterrement de Paul Fort, 2000
Maxime Le Forestier, La Visite, 1988
La Blanche, La Mort à Johnny, 2006
Léo Ferré, A mon enterrement, 1971
Damien Saez, Chanson pour mon enterrement, 2008
Charles Aznavour, J'abdiquerai, 2007
Barbara, Y aura du monde, 1967
 
 
Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.
Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.
Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.
Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.
Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.