Des prêtres et des enfants : que dit Charles Trenet ?

Ces chansons qui font l'actu par Bertrand Dicale dimanche 20 mars 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 14/12/2018
prêtre
© Fotolia / BillionPhotos.com

Alors que les affaires de pédophilie continuent de frapper l'église catholique française, revenons sur de curieuses phrases dans des chansons du Fou chantant - qui a été pensionnaire dans son enfance.

 
Les scandales sexuels qui secouent l’église catholique ces dernières années viennent après des siècles de contestation des règles de chasteté obligatoire posées par Rome. Et certains artistes comme Charles Trenet ont glissé dans leurs chansons des souvenirs curieux et angoissants.
 
Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :
 
 
 
Luc Dominique (Sœur Sourire), Le Temps des femmes, 1965
Michel Polnareff, Monsieur l'abbé, 1971
Michel Sardou, Le Curé, 1973
Charles Trenet, L'Abbé à l'harmonium, 1971
Charles et Johnny, Le Petit Pensionnaire, 1934
Charles Trenet, Vrai vrai vrai, 1981
Charles Trenet, L'Abbé à l'harmonium, 1971
 
Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.
Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.
Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.
Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.
Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.