Banette : "On ne consomme pas assez de pain en France"

Ça nous marque par Olivier De Lagarde dimanche 3 janvier 2016
écouter l’émission disponible jusqu'au 28/09/2018
Jean-Philippe Nicot pdg de Banette
© Radio France

Dans "Ça nous marque" cette semaine, Jean-Philippe Nicot, Président de Banette.

Créé en 1982, Banette est un groupement de 40 meuniers au départ qui approvisionnent désormais l’un des premiers réseaux de boulangers indépendants.

Il existe 3.000 boulangers Banette, soit 10% des artisans du secteur

Au départ, l’idée était de lutter contre la grande distribution mais surtout retrouver le goût du bon pain. "Au lendemain de la Guerre, explique Jean-Philippe Nicot, on a ajouté des fèves à la farine. L’objectif était d’obtenir un pain plus blanc, plus gonflé mais qui a perdu ses qualités gustatives et de conservation. Banette à travaillé à de nouvelles farines et à de nouvelles fermentations."

A l’époque créer une marque était une petite révolution car les marques n’existaient pas dans les boulangeries

Aujourd’hui l’Épiphanie, tradition qui remonte aux romains, est un moment important pour les boulangers

La galette est un produit convivial qui réunit la famille et permet le jeu entre les enfants et les parents. Concernant le prix des galettes, Jean-Philippe Nicot estime que c’est la main d’œuvre qui explique la différence de prix avec les galettes industrielles. "L’artisan, c’est la proximité et la fraicheur… le consommateur n’est pas dupe, il sait parfaitement faire la différence entre ce qui est industriel et artisanal ".