Livre Paris, the place to be

C'était comment ? par Nathalie Bourrus mercredi 16 mars 2016
écoute bientôt disponible
Le Livre Paris se tient à la Porte de Versailles à Paris jusqu\\\'à dimanche 10 mars
Le Livre Paris se tient à la Porte de Versailles à Paris jusqu'à dimanche 20 mars © MaxPPP

Ne l’appelez plus salon du livre, mais Livre Paris. Nouveau nom, nouveau décor, nouveaux espaces… le tout Porte de Versailles, jusqu’à dimanche. A l’honneur cette année : la Corée du sud. Le vernissage de ce rendez vous incontournable de la littérature, a eu lieu ce mercredi en fin d’après midi en présence de François Hollande et d"Audrey Azoulay la ministre de la Culture.

C’était…un festival ! Oui un festival. Parce qu’il y a le IN… et Le OFF. Comme à Avignon ! Sauf que là, le Off…c’était le week end dernier.  Bon, on ne l’a pas vraiment su. Enfin, pas moi en tout cas.  J’l’ai complètement raté le truc. Mais, sachez qu’il a existé. Et ça s’appelait Hors les Murs… un rendez-vous consacré aux jeunes. Vous savez… ces lycées qui vont défiler, demain, à Paris, et ailleurs en France. Et crier : "A bas le gouvernement ! Non à la loi sur le travail !". Donc, Hors les Murs, pour les Jeunes, je trouve que c’est bien trouvé. Hors les murs… en Dehors…En dehors d’ici. 
Je crois qu’ils l’ont pas fait exprès les penseurs de ce Salon du livre (oh zut, Livre Paris, pas Salon du Livre !) Mais je leur tire mon chapeau : c’est réussi. 

De nouveaux rendez-vous alternatifs

Donc, le OFF, c’était avant, on en parle plus, c’est Hors sujet ! Concentrons-nous sur l’"in".  Le vrai festival, avec les vrais gens, ceux qui comptent. Et là, je peux vous dire, ils sont reçus, comme des pachas ! Ce ne sont plus des stands, que l’on découvre ici…ce sont des Scènes ! Oui, des Scènes, immenses, avec LA scène, quasi biblique. LA scène littéraire, immaculée. Toiles blanches, chaises blanches. Et j’ai lu dans le programme, que jeudi soir, pour la nocturne, 8 écrivains dont on ignore les noms a l’heure qu’il est viendront, sur LA Scène, pour une sorte de spectacle vivant (on appelle ça comme ça, les nouveaux rendez-vous alternatifs). Suspense total. J’en ai des frissons. J'en tremble  d’impatience, de savoir QUI sera là, demain soir, sur LA scène littéraire. 

En tout cas, je découvre, que ma copine Judith Pérrignon (ben quoi, on a le droit de donner un coup d’pouce, a des écrivaines talentueuses) sera là, sur cette scène, LA Scène littéraire, quasi biblique, demain matin. Et là, je ne suis pas peu fière. Ça veut dire qu’elle est "in". Mais le plus "in" aujourd’hui, c’était bien évidemment ce vernissage, avec François Hollande. Carrément. Le chef de l’Etat ! Et bien sûr, la toute nouvelle ministre de la Culture, Audrey Azoulay.  Et plein de monde ! Plein de champagne ! Plein de petits fours !

François Hollande courtisé 

Un éditeur, surexcité, m’a confié tout à l'heure, qu’il s’était plié en quatre, pour que François Hollande passe par son stand. Mais, que, ça n’avait pas marché. "Zut, vous n’êtes pas in… vous êtes Hors les murs alors… ", lui dis-je. Il n’a pas compris ma phrase, (parce qu’il ne savait pas que Hors les Murs a existé le week-end dernier, pour les jeunes). Il ne rigole pas, en tout cas. Le "in" de Livre Paris, c’est du sérieux. Il me fait de la peine. J’ai l’impression qu’il joue sa vie, ce monsieur.  Fallait vraiment être là. Il fallait se montrer. Histoire de ne surtout pas être, Hors les Murs, ou éjecté de l’histoire de Livre Paris (ca y est, je m’y suis habituée, exit le Salon du Livre). L’Histoire, en marche.