Etudiant recherche alternance désésperement

C'était comment ? vendredi 15 janvier 2016
écoute bientôt disponible
Un salon pour l\\\'emploi et l\\\'alternance
Un salon pour l'emploi et l'alternance © Witt/SIPA

Le salon de l’Etudiant a ouvert ses portes aujourd’hui. Un rendez-vous qui a lieu chaque année, porte de Versailles, à Paris. Des dizaines de filières et de métiers sont représentés. Cette année, un mot clé: l'alternance.

C’était une longue route… vers l’alternance.
Alternance, ouvre toiiiii. 
Tel est le sésame de beaucoup de bacheliers désargentés (c’est-à-dire une grande majorité)… Tous cherchent désespérément à étudier, tout en travaillant, le tout pour zéro euro. Au milieu des allées du salon, Mariam court après… le bleu.

Oui, la couleur bleu. Car bleu égale stand Alternance. Moi, le nez dans le plan : "A la fois, si tu veux faire du commerce, et c’est ce que tu m’as dit, faut aller vers le Vviolet. Tu vois, là, c’est commerce-gestion, et c’est violet…"

Mariam, stressée

Elle, stressée : "Ah ! mince, vous avez raison… du coup… du coup…" Son regard devient fou… elle voit carrément rouge ! Elle se ressaisit. "Bon, je vais vers le violet… Commerce… Il faudra trouver la compta."

Moi, méga stressée : "Ah bon ? Mais compta, c’est peut être une autre couleur ?" Elle n’écoute pas. Elle avance. Elle s’arrête à un stand, au hasard.

"Bonjour, je veux faire de la comptabilité, en alternance."
La fille, en face d’elle, la bouche pleine: "Mui, excusez-moi… une seconde".

Mariam patiente. La fille lui sort une tablette. "Donc…vous vous inscrivez ici." Mariam remplit le formulaire.
Moi : "Tu as écrit ton CV, c’est cool, c’est efficace". La fille : "Ah non… on prend juste les inscriptions… puis on rappelle les gens pour qu’ils viennent à nos journées Portes ouvertes."

Maudites Journées Portes Ouvertes

Moi : "Ah d’accord… mais sinon, c’est tout en fait ?…" La fille : "Ben oui, c’est tout."

Mariam, déçue, reprend sa longue route. Vers l’alternance.
"Je te retrouve au fond de l’allée".
Elle : "Laquelle ?"
Moi :  "La violette."
Elle file.

Tiens un stand de barbe à papa… une école de tatouage… Je ne vois pas le rapport. Une 4L… Je ne vois pas le rapport… Ah ! si, c’est pour le trophée étudiants entre Biarritz et Marrakech… Un peu de rêve dans ce monde de brutes.

Bon, mais ça donne pas un job en alternance tout ça. Je m’arrête à un stand de commerce international.

"Dans la vie, il suffit d’être hyper motivé !" "Si tu n’y crois pas, ça ne peut pas arriver." "Il faut avoir une vue globale des choses… voir sur le long terme." Deux jeunes me servent un discours d’un dynamisme, redoutable… limite effrayant.

J’en ai le tournis

Je cherche Mariam… introuvable… Je sors. "Mariaaaaaam !!! Alors ? Tu as trouvé ton alternance ?" Elle, la mine tristounette : "Ben, pas vraiment… ch'uis invitée à quatre journées portes ouvertes… ça veut dire encore quatre week-ends à faire des stands."

Non seulement la route vers l’alternance est trèèèès longue… mais elle est parsemée de beaucoup, beaucoup d’embûches.

C'était comment ? Le salon de l'alternance