La réalité virtuelle pour guérir le vertige

C'est ma santé par Bruno Rougier mardi 9 février 2016
écoute bientôt disponible
Pièce où sont projetées des images stéréoscopiques
Pièce où sont projetées des images stéréoscopiques

La réalité virtuelle est de plus en plus utilisée pour traiter des troubles mentaux. Grâce aux installations du centre de Réalité Virtuelle de la Méditerranée, l'hôpital de la Conception à Marseille coordonne une série d'études sur cette question. Des travaux qui portent sur l'efficacité de la réalité virtuelle dans le sevrage tabagique, sur la claustrophobie ou sur la peur des hauteurs.

Le docteur Eric Malbos du Service de psychiatrie du Professeur Lançon au CHU Conception de Marseille mène actuellement une étude pour voir s'il est possible de soigner les personnes qui souffrent de vertige grâce à la réalité virtuelle. Ces recherches sont menées dans une installation étonnante, le centre de réalité virtuel de la Méditerranée. Il contient une salle qui permet de se plonger dans un environnement virtuel plus vrai que nature.
Dans une pièce sont disposés quatre écrans : trois recouvrent le mur en face de vous et les deux murs latéraux, des écrans de quatre mètres de haut sur trois mètres de large et un quatrième écran qui occupe le sol de la pièce. Des vidéoprojecteurs projettent sur chaque écran des images stéréoscopiques. La personne qui souhaite vaincre sa peur du vide porte des lunettes 3D qui lui donnent l'illusion de profondeur, de volume. Avec cette installation, vous êtes véritablement immergé dans un environnement en 3 D.

Soigner la peur du vide

Pour soigner les personnes qui souffrent de vertige, on projette sur les écrans une situation qui vous met mal à l'aise. Par exemple, la vue que l'on a quand on se trouve sur un balcon ou, quand on se proméne sur un sentier de montagne ou sur le toit d'un immeuble. Le réalisme est tel que vous avez vraiment l'impression de vivre cette situation. Pour vous aider à vaincre votre peur, un thérapeute se tient à vos côtés, il vous donne des conseils pour surmonter ces situations anxiogènes de façon progressive et contrôlée. Il faut dix à quinze séances d'une heure pour  ne plus avoir peur du vide. Après huit séances, les médecins de Marseille évaluent grâce à différentes méthodes de mesure de l'activité cérébrale les progrès réalisés pour vaincre la peur.

De nombreuses études en cours

Une étude porte sur l'efficacité de cette réalité virtuelle dans le sevrage tabagique. Les patients accrocs au tabac se promènent dans des restaurants, des bars virtuels, dans des lieux de travail pour voir comment ils réagissent par exemple quand ils croisent un fumeur ou quand ils ont à portée de main virtuelle un paquet de cigarette. Une autre recherche s'intéresse à la claustrophobie pour voir comment les personnes concernées réagissent quand on les plonge dans des lieux virtuels très petits ou clos comme un ascenseur.

Une autre étude sera lancée le mois prochain pour évaluer le stress post-traumatique chez les soldats français vétérans de la guerre d'Afghanistan. Pour cette recherche, un Afghanistan virtuel a été reconstitué avec des évènements de choc comme des accrochages.