Un fonds d'investissement "catholique"

Cinq jours à la une mardi 26 février 2013

Les sœurs vieillissent et le financement de leur retraite devient problématique. Constat effectué par plusieurs congrégations féminines il y a 30 ans. L'idée d'investir en bourse est lancée mais ne fait pas l'unanimité. Pas sous n'importe quelle condition.

Des délégués syndicaux, des responsables des ressources humaines ou encore des théologiens sont consultés... Une réflexion qui aboutit au premier Fond d'investissement socialement responsable. Il s'appelle "Nouvelle stratégie 50".

Des entreprises triées sur le volet

Trente ans plus tard, il est capitalisé à hauteur de 12 millions d'euros et ne sont acceptés dans ce fonds que des actions d'entreprises soigneusement sélectionnées. Les secteurs du tabac, de l'armement, des OGM, de la pornographie et des jeux sont exclus.

Certaines actions sont jugées indésirables. C'est le cas pour Total, dont les activités en Birmanie notamment ont été jugées non conformes à la charte de ce fonds. Plus aucun investissement sur Orange non plus depuis les suicides de plusieurs salariés de l'entreprise de télécommunication.

Chaque mois, un conseil se réunit pour juger de l'opportunité d'investir dans telle ou telle marque et pour examiner le cas des entreprises qui figurent déjà dans le fonds.