Radars : combien seront-ils en 2013 ?

L'auto lundi 7 janvier 2013

Les radars vont continuer à se multiplier, sur nos routes, mais moins vite que ces dernières années.
En revanche, 2013 va être l'année d'entrée en service de nouveaux types de radars.

Radars "mobiles-mobiles" : ils entrent en action

A commencer par ceux qui font le plus peur aux automobilistes : les radars "mobiles-mobiles" : embarquées dans des voitures de police banalisées, lesquelles roulent de la façon la plus anonyme qui soit, dans le flux de la circulation.
Ce sont, évidemment, des radars très "piégeux", puisque, étant en constant déplacement, leur signalement par tous les systèmes de localisation (même ceux en "temps réel") est impossible.
Ils vont pouvoir opérer en toute discrétion ; et dresser des PV en rafale, dans la circulation, sans être repérés.
Ils pourraient être 80, d'ici la fin de l'année.

Radars de chantier : opérationnels après une phase de test

Eux aussi sont très "piégeux", parce qu'ils vont être situés dans des endroits où la vitesse limite est très fortement réduite.
Se retrouver avec une vitesse maximale de 80 km /h  (voire de 50 ) sur autoroute, alors que rien, visuellement, ne le justifie, cela va sans doute donner beaucoup d'activité à ces radars.
Et pour des excès (du coup) très importants.

"Radars-tronçons" : leur population s'accroît

Les premiers ont été inaugurés, il y a quatre mois.
Ce sont des systèmes qui vous verbalisent sur votre vitesse moyenne. Et, si cette vitesse, entre les deux extrémités du tronçon, est supérieure à la vitesse limite, vous avez un PV.
105 radars-tronçons, au total, à la fin de l'année.

Radars de feu rouge : effectif stabilisé
Ils sont presque 700. Et la recette qu'ils rapportent à l'Etat n'a cessé d'augmenter. Mais cette augmentation devrait se stabiliser car leur nombre restera à peu près stable, durant l'année à venir.
Sauf à Paris, où, entre fin décembre, et ce début d'année, il y a 11 cabines de "feu rouge" en plus.

En Bref...

Le marché automobile français a beaucoup reculé en 2012

-14% sur l'ensemble de l'année 2012. Un peu moins de 1 900 000 voitures neuves vendues en un an : le plus faible score, depuis 15 ans.
Certaines marques ont particulièrement souffert : Renault (presque un quart de ventes en moins).
Chute presque aussi importante pour Fiat.
Encore plus marquée pour Seat : -28%.
Et Alfa Romeo : -36%.
Au contraire, les marques de luxe allemandes se portent bien.
Et le coréen Hyundai a progressé de 42%, sur le marché français.

Le marché automobile mondial continue de croître
Il a continué en 2012. Et il continuera en 2013.
Avec toujours une forte croissance en Asie. Et surtout en Chine, qui représentera, à elle seule, un cinquième des ventes de voitures dans le monde !
Mais aussi une forte reprise aux Etats-Unis, et un accroissement, en Russie.
Mais des perspectives plus contrastées, pour l'Europe – et, notamment, l'Europe de l'ouest.