Pierre Laurent (PCF) : "Il y a une erreur de diagnostic dans la politique gouvernementale"

L'invité de 8h15 vendredi 14 septembre 2012

Les communistes ont choisi une position pas forcément évidente à tenir : soutien de François Hollande, mais refus de participer au gouvernement. Une position que justifie encore aujourd'hui Pierre Laurent, le secrétaire national du PCF : "On s'aperçoit aujourd'hui que le choc budgétaire annoncé par le président de la République ne va pas dans la bonne direction. On risque de s'enfoncer si on n'arrive pas à changer de cap dans l'austérité". Et, histoire de clarifier le propose : "les choix gouvernementaux ne conviennent pas face au développement de la crise."

Bref, "il y a une erreur de diagnostic dans la politique gouvernementale".

Maintenant, "il va falloir aller au-delà". Comment ? "Nous avons déposé en juillet un projet à l'Assemblée qui permettrait d'interdire les licenciements boursiers". Le projet est toujours dans les cartons... Bref

Quant au sujet social brûlant du moment, PSA, Pierre Laurent est très ferme. PSA a beau être une entreprise privée, "c'est une affaire nationale. Il est légitime que les citoyens dans leur ensemble se mêlent de cette affaire. Ces groupes bénéficient depuis des années de fonds publics ; des milliards ont été donnés à l'industrie automobile. Aujourd'hui ils ont des comptes à rendre à l'Etat."

En librairie le 20 septembre (en avant-première à la Fête de l'Humanité) : Pierre Laurent, Maintenant prenez le pouvoir, préface Alexis Tsipras, Les Editions de l'Atelier, 140 p., 10 euros.