Pour un nucléaire plus sûr et plus propre

Cinq jours à la une par Rédaction de France Info vendredi 9 mars 2012

Parmi les multiples recherches
menées en France, celle de l’équipe du laboratoire subatomique et de cosmologie
du CNRS de Grenoble est prometteuse. L’équipe d’une quinzaine de chercheurs
travaille sur un réacteur au thorium et sels fondus.

Avec le thorium, un minerai issu des
terres rares et les sels ils obtiennent un combustible liquide qui pourrait
même s’adapter à nos réacteurs actuels. Il présente tout un tas de qualités
pour entrer dans le cahier des charges des unités de 4ème
génération.

Même s’il
s’agit d’une recherche académique, elle a besoin de financement et donc de
partenaire industriel. Or la catastrophe de Fukushima et la sortie du nucléaire
envisagée par plusieurs pays inquiètent ces chercheurs.