Le combat de Fessenheim

Cinq jours à la une par Rédaction de France Info mardi 6 mars 2012
Le combat de Fessenheim
©

Pour ses opposants, elle cumule trop
de dangers: risque sismique, inondation puisqu’elle se trouve 17 m en dessous du canal. Mais pour EDF
ce n’est pas parce qu’elle a été mise en service en 1977, qu’elle est dépassée.

Pour obtenir une prolongation jusqu’à 40 ans, l’électricien a entamé de couteux
travaux : épaissir le plancher sous les réacteurs et trouver une nouvelle
source d’eau froide. L’Autorité de sureté nucléaire lui a donné jusqu’en 2013
pour réaliser le chantier.

Et la catastrophe de Fukushima nécessite aussi
d’autres améliorations : une salle de commande bunkérisée, de nouveaux
diesels... Au total 350 millions d’euros de travaux pour cette centrale. Qu’à
cela ne tienne ! Elle reste rentable. Sa construction est aujourd’hui
largement amortie. EDF envisage même vouloir la prolonger jusqu’à 60 ans.