À Moscou aussi, les prières se font dans la rue

Cinq jours à la une par Rédaction de France Info mardi 28 février 2012
À Moscou aussi, les prières se font dans la rue

À Moscou particulièrement,
beaucoup de musulmans sont originaires du Caucase ou des anciennes Républiques soviétiques
d’Asie centrale. Ils occupent des emplois peu qualifiés, sont souvent accusés d’être responsables de la criminalité, et leurs pratiques ne
sont pas toujours bien acceptées.

Il y a deux ans, le projet de construction
d’une cinquième mosquée à Moscou a dû être abandonné : les riverains n’en
veulent pas. Mais aux abords des quatre autres mosquées déjà construites, il y aussi des problèmes. Les habitants protestent contre les "prières de rue" et les embouteillages qu’elles provoquent les
jours de grandes fêtes musulmanes.
En Russie, le mot "intégration"
n’est pas utilisé, mais le débat ressemble étrangement à celui qui se déroule
en France.