Les "classes prépas", pas une fin en soi

Info campus par Raphaël Ebenstein mercredi 2 novembre 2011

Un nouveau diplôme, unique en France, proposé par l’université de Montpellier 1.

Il s'agit d'un master Accompagnement Entrepreneurial

Pour former ceux qui vont aider les créateurs d’entreprise, et travailler pour des chambres consulaires, des pépinières d’entreprises ou des incubateurs.
L’admission se fait sur dossier et entretien, ouvert aux diplômés de Master 1 en AES, Gestion, Economie, Droit, LEA, Sciences, SHS, ainsi qu'à ceux d’écoles de commerce et d’ingénieur.

L'IUT Lumière, à Lyon, se préoccupe des problèmes d’orientation et de réorientation des étudiants.

Il organise pour la 2ème année consécutive une journée portes-ouvertes pour faire découvrir ses formations en alternance aux étudiants de licence classique, qui souhaiteraient finalement préparer un DUT ou une licence pro.

Une avancée qui ne satisfait pas les étudiants en orthophonie, dont la représentante était l'invitée la semaine dernière d'Info Campus...

Ils réclamaient de passer de 4 à 5 ans d'études pour obtenir le grade de master. Et dénonçaient le fait que leur certificat de capacité en orthophonie ne soit considéré que comme un bac +3, Le ministère de la Santé promet la reconnaissance de leur diplôme au niveau bac +4.

Mais le collectif des étudiant entend poursuivre la mobilisation.

Autre annonce du ministère de la Santé: les étudiants kinésithérapeutes devront désormais suivre obligatoirement 4 années d’études

Au lieu de 3 auparavant...

Cette année supplémentaire, juste après le Bac, sera une année "de préparation et de sélection à l’université" soit sous forme d'une 1ère année commune des études de santé soit d'une 1ère année de licence de sports, ou de sciences de la vie.

Décision bien accueillie par les étudiants concernés

Zoom cette semaine sur un étudiant et écrivain. qui décrit le monde des classes préparatoires

Guillaume Sire, étudiant en doctorat à l’Institut Français de Presse, est l'auteur de "Prépa HEC", publié aux éditions Kirographaires.

Il insiste sur la motivation qui doit obligatoirement accompagner l'entrée en prépa.