Najat Vallaud-Belkacem défend la non-pénalisation du diesel

L'invité de 8h15 lundi 16 septembre 2013
Najat Vallaud-Belkacem défend la non-pénalisation du diesel

"On sait que le diesel est nocif pour la santé. On sait aussi, quand on doit prendre des décisions, qu'il faut à la fois veiller à préparer la transition énergétique de notre pays et prendre en considération le pouvoir d'achat des Français", a expliqué la porte-parole du gouvernement lundi matin sur France Info.

Et même si elle rappelle les conclusions du rapport Perthuis qui insiste sur la "nécessité de pénaliser davantage le diesel", Najat Vallaud-Belkacem a  jugé "prématuré" de s'engager sur une hausse de cette taxe pour 2015 ou 2016 : "C'est l'ensemble du schéma qui doit être défini. Je pense que des annonces commenceront à être faites à la conférence environnementale et notamment sur la rénovation thermique..."

"La bataille pour la transition énergétique" n'est pas une "bataille politicienne"

Et la porte-parole du gouvernement ne semble pas très inquiète des ultimatums d'un certain nombre d'élus écologistes, comme Noël Mamère qui pourrait ne pas voter le budget. "De la même façon qu'il y a quelque chose d'un peu réducteur à résumer l'écologie à de la fiscalité, il y a quelque chose de réducteur à résumer la bataille pour la transition énergétique à une bataille politicienne entre deux partis ou deux mouvements."