Brétigny-sur-Orge : le directeur de Réseau Ferré de France assure que les victimes seront indemnisées immédiatement

L'invité de 8h15 lundi 15 juillet 2013
Brétigny-sur-Orge : le directeur de Réseau Ferré de France assure que les victimes seront indemnisées immédiatement

Jacques Rapoport a rendu hommage aux victimes et à leurs familles, ainsi qu'aux passagers de ce train . "C'est aussi un terrible drame pour l'ensemble de la
famille ferroviaire
" a expliqué le président de Réseau Ferré de France.

RFF et la SNCF sont à la recherche de tous les passagers de ce train pour "apporter toute l'assistance tous les moyens
nécessaires pour redresser aussi vite que possible les choses pour autant que
ce soit possible
" a -t-il assuré.

"Nous sommes responsables"

"Nous sommes évidement responsables et nous assumerons la
totalité de nos responsabilités
" poursuit-il.  RFF assure mettre immédiatement à la disposition de
toutes les victimes le concours de ces services "quelque soit leur nature et
leur montant
".

Le directeur de RFF a rappellé que le train respectait les limitations de vitesse et que le
comportement du conducteur était exemplaire. Mais les dégâts sont énormes. Les
travaux sont en cours et
doivent se poursuivre. Il faudra sans doute toute la semaine pour remettre la
totalité du service en route.

"Nous tentons d'assurer le mieux possible des transports de substitutions
afin de permettre à chacun de voyager du mieux possible
" a expliqué Jacques Rapoport.

Le motif du déraillement

On connait la cause de l'accident : une des éclisses s'est détachée et est sortie de son
logement
. Ensuite, sous la pression de la circulation des trains, elle s'est retournée et a servi de tremplin à la roue du wagon qui arrivait sur cet équipement.
 

Trois enquêtes sont en cours pour déterminer la raison de dysfonctionnement.
Un enquête judicaire, une enquête administrative et une enquête SNCF, RFF pour
comprendre ce qui s'est passé sur cet aiguillage qui avait été contrôlé le 4
juillet
. "Nous n'excluons aucune hypothèse aujourd'hui" a précisé le patron de RFF.

Sur l'ensemble du réseau national ferroviaire, il existe  5.000
équipements du même type que celui qui a causé ce dramatique accident. "Nous
avons le lendemain du drame procédé à un examen exhaustif de l'ensemble de ces
équipements. Nous avons pris les dispositions garantissant  qu'un tel accident ne puisse pas se renouveler
" a détaillé Jacques Rapoport.

Le réseau ferroviaire de France a connu ces trentes
dernières années un niveau de maintenance suffisant mais un niveau
d'investissement, de rénovation, de renouvellement et de modernisation insuffisants.

Le train est fiable

La sonnette d'alarme a été tirée en 2005 par un audit
réalisé par l'école polytechnique de Lausanne. Et depuis 4 ou 5 ans, les
investissements ont considérablement augmenté. Sur cette ligne Paris-Limoges-Toulouse
de très importants travaux sont menés. Il n'y a pas de liens entre l'âge d'un
équipement et sa sécurité.

"Nous garantissons que la sécurité est assuré sur toute la
durée de vie de ces équipements. Lorsqu'un équipement vieillit, c'est sa
performance qui se dégrade ce n'est pas sa sécurité
" explique le dirigeant de RFF.

Selon Jacques Rapoport, le train est fiable aujourd'hui en France.