L'Egypte sur le chemin d'une deuxième révolution ?

Cinq jours à la une jeudi 27 juin 2013

Nous sommes dans le QG des anti Morsi. Un appartement au quatrième étage d'un vieil immeuble du centre ville du Caire.
Et quand vous poussez la porte, vous tombez sur une montagne de papier, de feuilles : ce sont des pétitions. Pas loin de 18 millions de signatures récoltées dans tout le pays. 

Les signataires appellent à des élections présidentielles anticipées. Ils sont au minimum fatigués par la politique de Morsi. Exaspérés le plus souvent.

Cette pétition porte un nom : "tamarod", Cela signifie "rebelle".

En finir avec Morsi

Les tamarod, c'est un réseau d'une rare efficacité. Des petites fourmis, partout dans la ville, dans les rues, le métro. Ensuite tout est centralisé dans ce QG. Enfin, les pétitions qui ont été validées sont cachées dans un endroit tenu secret.

Les Tamarod souhaitent en finir avec la présidence Morsi, un an seulement après son élection (son mandat est en théorie de quatre ans). Dans leur plan, le président de la Haute cour constitutionnelle devra assurer l'intérim jusqu'à de nouvelles élections.

Les "rebelles" appellent à une grande manifestation ce dimanche.
Le 30 juin, c'est le jour anniversaire du premier discours de Mohamed Morsi en tant que président.