Armes nucléaires en Iran : "un risque majeur pour le monde" selon Le Drian

L'invité de 8h15 jeudi 20 juin 2013
Armes nucléaires en Iran : \\\"un risque majeur pour le monde\\\" selon Le Drian

"Je pense qu'il faut tous se mobiliser pour que cette conférence
ait lieu
", insiste Jean-Yves Le Drian, invité jeudi matin de France Info, au sujet de la future réunion sur la Syrie qui doit se dérouler en Suisse. Selon le ministre de la Défense, seule une solution
politique permettant la mise en place d'un gouvernement de transition peut
permettre de sortir la Syrie de ce conflit. Pour Jean-Yves Le Drian, le règlement de ce conflit passera par la prochaine conférence de Genève.

Le ministre assure par ailleurs que la France ne livre toujours pas d'armes
aux rebelles : "nous soutenons l'armée syrienne de libération en leur
fournissant du matériel militaire non létal, (qui ne tue pas)
."

Le Mali

Le ministre se déclare très heureux de l'accord passé entre
le gouvernement malien et les populations touaregs du nord du pays. "C'est
un succès politique, un succès diplomatique qui est à mettre à l'actif de
l'Union africaine, des Nations unis, du président du Burkina Faso et de la France
", assure le ministre.

"Il fallait parler avec les Touaregs pour permettre au
Mali de retrouver le chemin de la stabilité
", ajoute-t-il. Reste à suivre
de près la tenue des prochaines élections qui auront lieu au mois de Juillet. "L'ensemble de ce qui
s'est passé au Mali est positif et je pense assez exemplaire
", conclut le ministre.

Prolifération nucléaire

Concernant la réduction du nombre de têtes nucléaires proposée par Barack Obama, le ministre de la Défense rappelle que la situation française n'a rien de comparable avec celle des Etats-Unis ou de la Russie. "La France a un peu
moins de 300 têtes destinées à assurer notre propre sécurité
", assure-t-il.

Le principal risque est, selon lui, la prolifération nucléaire
notamment en Iran
. A ses yeux, il faut attendre et voir les nouvelles
initiatives qui seront prises par le nouveau pouvoir en place en Iran. Cependant
Jean-Yves Le Drian juge qu"'il n'est pas envisageable que ce pays se dote de
l'arme nucléaire. Cela représenterait un risque pour la sécurité mondiale
."

La fermeture de bases militaires en France

"Je n'ai pas encore commencé à examiner les fermetures
potentielles de bases sur l'ensemble du territoire
", répond le ministre aux rumeurs de presse sur d'éventuelles fermetures de bases militaires qui
seraient déjà décidées concernant notamment Tours et Salon-de-Provence.