Retour de la semaine de quatre jours et demi : les parents sont partagés

par Gilles Halais mardi 11 septembre 2012 14:40
Les parents d'élèves sont très indécis sur la neuvième demi-journée d'école
Jean-Paul Pélissier Reuters

Si une demi-journée d'école devait être ajoutée aux quatre journées de travail en primaire, les parents préfèreraient que leurs enfants aient cours le mercredi matin. Mais ils sont moins de la moitié à souhaiter un changement de rythme. Résultat d'une enquête de la fédération de parents d'élèves PEEP auprès de ses adhérents.

La réforme des rythmes scolaires
est au cœur de la concertation pour la refondation de l'école lancée en juillet
par le gouvernement, et qui doit aboutir à l'automne. Le principe d'une
demi-journée supplémentaire en primaire semble acquis. Reste à savoir si les
écoliers iront en cours le mercredi matin ou le samedi matin.

Les trois quarts des parents (77 %)
préfèreraient que leurs enfants aient cours le mercredi matin, selon une enquête
menée par la PEEP auprès de quelque 4.500 adhérents. Seuls 11 % penchent
pour le samedi matin.
Mais ils sont moins de la moitié (45 %) à être favorables à cette demi-journée
supplémentaire — la matinée du samedi avait été abandonnée en 2008. Quelque 35 %
sont pour, 19 % étant sans opinion. "Il n'y a pas de tendance lourde, les parents sont très circonspects", analyse Valérie Marty. "Ils attendent probablement" de savoir "ce qu'on va proposer à
leurs enfants, qui va prendre en charge leurs enfants et qui va payer",

poursuit la présidente de la PEEP.

Cinq journées équilibrées

Pour le président de la principale
fédération de parents d'élèves, la FCPE, "on se pose des questions dont on a déjà la réponse". Et son président, Jean-Jacques Hazan, de réclamer
"un
changement réel
 : limiter
à cinq heures de cours maximum la journée d'un écolier, six heures au-delà du
primaire".

Cette alternative amènerait à réorganiser complètement le temps de l'enfant à l'école
sur cinq journées équilibrées, et à repenser sa place dans la société.

A défaut, la FCPE estime que le choix de placer la neuvième demi-journée d'école
le mercredi ou le samedi devrait pris à l'échelon local, en fonction des
contraintes du territoire (grande ville, zone rurale, zone de montage).

Rythmes scolaires : "Il n'y a pas de tendance lourde" chez les parents, selon Valérie Marty, présidente de la PEEP