Les Moocs, cours en ligne, arrivent dans les facs françaises

par Célia Quilleret mardi 1 octobre 2013 23:14, mis à jour le mercredi 2 octobre 2013 à 13h51
Matt Rourke/AP/SIPA Autre

INFORMATION FRANCE INFO | Le ministre de l'Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, va annoncer mercredi le lancement de "l'Université numérique". Une vingtaine de Moocs, des cours en vidéo mis en ligne sur Internet, seront proposés dans une dizaine de facs dès le mois d'octobre. Les étudiants pourront échanger avec les profs par mail. Un changement pédagogique profond.

C'est une petite révolution à l'université. France Info vous révèle ce mercredi que les universités françaises vont proposer une
vingtaine de Moocs (Massive open online course) dès
le mois d'octobre ! De quoi s'agit-il ? Le terme est américain, ce sont des
cours en ligne ouverts à tous sur Internet. Ces cours sont largement développés
aux Etats-Unis. Les universités françaises ont donc décidé de s'y mettre.

Une
vingtaine de cours vont être créés cet automne dans une petite
dizaine d'universités, ils seront disponibles en janvier pour les étudiants sur
une plateforme Internet et il y en aura une cinquantaine d'ici fin 2014. Les étudiants
pourront donc visionner un cours filmé de chez eux et ils travailleront par
mail avec l'enseignant. C'est un changement pédagogique profond.

A
DECOUVRIR
►►► Les Moocs vont-ils révolutionner l'enseignement ? 

La ministre de l'Enseignement supérieur Geneviève Fioraso va annoncer mercredi à la mi-journée en Conseil des ministres la naissance de cette "université numérique". Elle permettra aux étrangers de suivre des cours en France, et aussi aux salariés. Il faudra pour cela s'acquitter des frais d'inscription. Pour le moment les syndicats
d'enseignants ne se sont pas prononcés sur le sujet mais ces Mooc devraient
certainement modifier la façon d'enseigner et les conditions de travail.

A LIRE ►►► Cours gratuits en ligne : Grenoble Ecole de Management accélère 

Une dizaine d'universités sont concernées par les Mooc, cours gratuit en ligne initiés par Geneviève Fioraso - explications Célia Quilleret