6.000 emplois d'avenir créés dès le mois de janvier dans l'éducation

par Marion Bernard mercredi 22 août 2012 20:02
Gonzalo Fuentes Reuters

Le ministre de l'Education nationale, en déplacement au rectorat de Versailles, a confirmé ce mercredi la création de 6.000 emplois d'avenirs professeurs : des contrats ouverts aux étudiants boursiers. Une première tentative du gouvernement pour parer à la crise du recrutement chez les enseignants.

Ces nouveaux postes seront attribués selon des critères
particuliers : ils sont réservés aux étudiants boursiers en deuxième année
de licence, recrutés surtout dans les zones urbaines sensibles. Le contrat ne
pourra excéder trois ans, et les bénéficiaires devront s'engager à se
présenter aux concours d'enseignants.

Vincent Peillon, ministre de l'Education Nationale, ajoute
par ailleurs que ce n'est qu'un début et qu'il se créera d'autres emplois d'avenir
professeur dans la durée : "Quand des jeunes font des effort dans ce
pays, des jeunes de milieu modestes
(...) ils n'ont pas la possibilité
aujourd'hui, comme nous l'avons eue
, (...) de trouver la main tendue de l'Etat
pour leur permettre de progresser
. Ils sont obligés de travailler pour faire
leurs études. Et ils travaillent tellement qu'ils n'arrivent pas à finir leurs
études
".

Les emplois d'avenir, mesure présentée ce mercredi par Jean-Marc Ayrault, sont une première réponse du gouvernement pour résorber le chomâge des jeunes peu qualifiés. Le Président François Hollande s'est engagé à en créer 150 000 dans plusieurs secteurs. Ces emplois sont réservés aux jeunes de 16 à 25 ans, avec des embauches en CDI ou CDD d'un an minimum, subventionnés pour la plupart à 75% par l'Etat.

Le projet de loi sera présenté le 29 aout prochain en conseil
des ministres. Le texte sera également le premier présenté au Parlement en septembre.

 

Vincent Peillon détaille les critères d'attribution de ces emplois d'avenir dans l'Education Nationale