aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Rennes : le collégien agressé est mort

le Vendredi 22 Juin 2012 à 21:17 mis à jour le Samedi 23 juin à 14:56
Par Mikaël Roparz, Alexandre Chassignon

 

Le parquet de Rennes a annoncé ce matin la mort du collégien gravement blessé hier par un autre élève, dans la cour de son établissement à Rennes. Hier soir Matignon avait déjà annoncé son décès - à tort. Jean-Marc Ayrault avait ensuite exprimé "ses regrets les plus vifs" pour cette erreur. Vincent Peillon, le ministre de l'Éducation nationale, est venu ce midi soutenir le personnel de l'établissement.

Le collégien de 13 ans "est en état de mort clinique depuis hier soir", selon la préfecture d'Ile-et-Vilaine.

Dans un communiqué de Matignon, hier soir, Jean-Marc Ayrault disait avoir appris "avec une grande tristesse" le décès du collégien de 13 ans, élève de 5e. Le Premier ministre exprimait "à la famille ses plus vives condoléances" et faisait "part à la communauté éducative tout entière de son soutien dans cette épreuve".

Le directeur du CHU de Rennes avait rapidement démenti cette information, sur France Bleu Armorique. "Son état est très préoccupant, le pronostic vital est engagé, mais il est toujours vivant", précisait-il à propos de l'état de santé du garçon. En fin de soirée, Jean-Marc Ayrault a exprimé ses "regrets les plus vifs" pour avoir annoncé "à tort" le décès du jeune élève.

Altercation à la récréation

Selon l'inspecteur d'académie d'Ille-et-Vilaine, Jean-Yves Bessol, l'altercation a opposé en matinée, pendant la récréation, "deux élèves ordinaires", et l'un des deux protagonistes "ne s'est pas relevé". "Il y a eu deux coups de poing" et peut-être un début de "strangulation", et "la tête a peut-être heurté quelque chose".

L'élève suspecté d'avoir porté les coups, âgé de 16 ans et scolarisé en 3e dans le même collège, est toujours en garde à vue. La victime, élève de 5e, habite la banlieue de Rennes.

Par Mikaël Roparz, Alexandre Chassignon
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
alexis (anonyme),
oui , de nos jours les profs ne savent meme plus ecrire en Francais, c est domage aussi.
Avatar de anonyme
Marie (anonyme),
Pourquoi aller si vite en besogne pour "débrancher" ... c'est presque indécent et totalement dissuasif pour le don d'organes ...
Avatar de anonyme
michael remuad (anonyme),
je suis prof j'ai 35 eleves en classe, a a generation on avait des cours d emorales, et nos parenst nous mettaient des baffes et des fessées, si on avaitune heure de colle, on avait une baffe en plus aujourdhui tu touche sle gosse, une simple claque, c'ets toi qui va chez les flics!!! c'ets la mentalité des salopes de l'administration mads ...ca justifie leur travail la maltraitance c'est nous qui sommes maltraités par les enfants et le psy les defend eux !!!!des gamins qui font la loi sur les adultes je cite le psychologue pour enfants 40 ans, moi mes enfants je les laisse faire ce quil veulent " le gosse de 12 ans etranglé par un gosse de 16 ans, c'ets ca : d'ailleurs ils ont l'age d'etre ses gosses en plus quand cette psy de merde, qui n'a aucune deontologie viens a l ecole apres qu un gossse te balance une balle de ping pong dans l'oeil , le sparenst defendent le gosse, le psy defend le gosse et le sparents des cons de 40 ans, je demande à ce que cette psy soit virée à sa responsable de la mds viens la directrice de l'ecole, 30 proces, plus de 25 plaintes rien !!!
Avatar de anonyme
marie (anonyme) @ michael remuad (anonyme),
Des fautes d’orthographes, de la haine et des grossièretés! En tant qu'adulte, femme et internaute, j'ai honte pour cet homme et pour l'exemple que cela représente. On en oubli le sujet traité. L'information se banalise, se vulgarise au profil de quelqu'un rempli de colère, qui ne prend pas le temps de se relire. A quoi cela sert-il?
aller directement au contenu