aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Spécial éducation et techno : "l'adaptive learning"

le Lundi 23 Décembre 2013 à 11:45
  • 5 commentaires
  • Pas encore de votes

Zoom aujourd'hui sur l'enseignement adaptatif – "adaptive learning", en anglais. Une technologie qui existe depuis les années 1920 mais qui change de nature grâce au numérique, et qui utilise les ordinateurs comme des outils éducatifs. Explications de Matthieu Cisel, doctorant en sciences de l'éducation à l'Ecole normale supérieure de Cachan.

L'enseignement adaptatif permet d'orienter l'apprentissage sur les connaissances de chaque enfant. © Reuters

Matthieu Cisel se présente :

"Au cours de mes études de biologie à l'ENS Cachan, je découvre le monde de l'open education, l'éducation ouverte à tous. Je me passionne pour le sujet et décide de prendre deux années sabbatiques pour monter des projets dans le domaine.

Finalement, j'officialise cette passion par un doctorat, qui commence en octobre 2012 à l'ENS Cachan, en sciences de l'éducation, sur les MOOC. Avec Rémi Bachelet, professeur de gestion de Projet à Centrale Lille, nous avons monté avec deux étudiantes et une équipe de bénévoles le premier MOOC d'un établissement supérieur français: le MOOC Gestion de Projet. Je travaille en collaboration avec France Université Numérique sur la question, notamment à travers la rédaction d'un Guide du MOOC, qui a été mis à la disposition du public début octobre."

►►► Lire la suite ici

 

Pour en savoir plus :

►►► La plateforme Knewton, une entreprise d'adaptive learning

►►► Le blog de Matthieu Cisel.

5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Théo Rifortel (anonyme),
Les MOOCs ne sortent pas d'un labo mais sont le fruit d'une initiative pédagogique canadienne (fondée sur le connectisme...) transformée en aventure commerciale et pédagogique aux États-Unis au cours des deux dernières années. La cible a d'abord été le cours magistral au niveau universitaire, puis la formation professionnelle. L'idée d'une extension au niveau de l'enseignement secondaire et primaire ne pouvait manquer d'apparaitre, la mettre en œuvre sera une autre affaire ; ce n'est d'ailleurs pas l'objectif de FUN (France Université Numérique).
Avatar de anonyme
Théo Rifortel (anonyme) @ Théo Rifortel (anonyme),
oups... "connectivisme..."
Avatar de anonyme
Aristote (anonyme),
Laissez faire Pavé, nous sommes d'accord. Au moins si les Mooc peuvent éviter d'envoyer nos enfants perdre leur temps à l'école d'aujourd'hui avec des prof endoctrinés qui prennent leurs élèves pour des "apprenants" comme Jérôme, et pratiquent de la pédagogie expérimentale de 8h à 18h au lieu de leur apprendre à écrire, sous le fallacieux prétexte que certains ne peuvent pas suivre "faute de moyens", nous pourrons enfin avoir le temps de les envoyer chez papi et mamie pour enfin avoir cours.
Avatar de anonyme
@ Jérôme . Bonsoir, vous avez raison je ne connais pas le MooC, mais j'ai connu l'époque des maths modernes, qui sont très mal passés, pourtant avec des élèves studieux et en capacité d'apprendre, et mes gamins avec la méthode globale, si ils ont sorti la tête de l'eau, c'est plus par le travail à la maison, qu'en classe . Je suis donc rétif à l'esprit labo, et plus enclin aux méthodes traditionnelles. Cdlt
aller directement au contenu