aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La loi LRU a-t-elle détériorié les finances des facs ?

le Mercredi 19 Juin 2013 à 11:53
  • Pas encore de votes

Geneviève Fioraso présente sa loi sur l'enseignement supérieur et la recherche au Sénat dans quelques heures, dans un contexte troublé : certains universitaires déplorent le manque de moyens des facs. La faute à l'autonomie façon loi Pécresse, réplique la ministre – c'est en tout cas ce qu'elle a affirmé ce matin sur France Info.

Alors qu'en est-il de la gestion des universités ? On en parle avec Christian Liberos, associé chez KPMG, qui vient de publier les résultats de son premier Observatoire des universités et écoles.

Les conclusions de KPMG :

"Cinq ans après la promulgation de la loi LRU, cet Observatoire des Universités & Écoles en France met en exergue des indicateurs financiers pour les établissements d'enseignement supérieur, notamment le budget par étudiant, le taux d'encadrement ou le poids de la masse salariale. Il a été réalisé à partir des données financières publiques de l'exercice 2011 de 17 établissements d'enseignement supérieur dont 12 universités pluridisciplinaires et 5 instituts ou écoles dans le domaine des sciences de l'ingénierie.

Selon Christian Liberos, Associé KPMG " L'enjeu pour les universités et écoles françaises est de demeurer des acteurs reconnus et attractifs, capables de rivaliser avec la concurrence européenne et mondiale "." Lire la suite

aller directement au contenu