aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Facs : l'échec en licence est-il une fatalité ?

le Mardi 6 Mars 2012 à 11:53
  • Pas encore de votes

Une « mobilisation générale pour les premiers cycles universitaires ». C’est ce que François Hollande a promis hier à Nancy lors de son discours sur l’enseignement supérieur.

Amphi

La situation est-elle aussi désespérée que cela ? C’est notre question du jour. On la pose à Isabelle Borras, qui a codirigé une imposante étude sur le sujet pour le Cereq, le Centre d’études et de recherche sur l’emploi et les qualifications.

Résumé de l'étude par ses auteurs (outre Isabelle Borras : Dominique Epiphane ; Philippe Lemistre et Gaël Ryk)

"Cet ouvrage est le résultat des derniers travaux du groupe de travail sur l'enseignement supérieur (GTES), qui réunit des chargés d'études du Céreq et de ses centres associés, des représentants des observatoires des universités et de la DGESIP. La thématique porte sur les parcours des étudiants de licence (L). L'analyse est présentée en deux temps : modalités d'accès au L et parcours pendant les trois premières années de formation ; poursuite d'études et insertion des diplômés de L3. Des choix effectués par les bacheliers après le bac aux déterminants des poursuites d'étude, des mesures et les analyses du décrochage en L1 à l'insertion des diplômés de L3, professionnelles ou générales, les différents contributeurs passent au crible tout le premier cycle de l'enseignement supérieur."

Pour en savoir plus :

- Le discours de François Hollande sur l'enseignement supérieur et la recherche.

- La réaction de Laurent Wauquiez et le plan Réussir en licence.

 

aller directement au contenu