aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Admission post-bac, les premières réponses !

le Mercredi 6 Juin 2012 à 14:45
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 4.3 (3 votes)

Demain sept juin, les futurs étudiants recevront leurs premières réponses à leurs demandes d'inscriptions sur le site d'inscription Admission Post-bac. Le suspens est à son comble pour les élèves de terminale.

Attention, dès demain, il faut s'inscrire et répondre avant le mardi 12 juin à 14h ! © Radio France - C.M.

Comme chaque mercredi, c'est avec Sophie de Tarlé, journaliste à L'étudiant que nous en parlons. Elle nous donne ses conseils pour réussir cette dernière étape capitale, qui déterminera l'avenir de beaucoup d'élèves de terminale.

Le grand jour

C'est un peu comme le jour de Noël. Sauf qu'au lieu d'être à minuit, ce sera le 7 juin à 14 heures. Ce jour là, 710.000 personnes attendront fébrilement devant leur ordinateur afin de savoir ce que va leur offrir APB, le Saint-Nicolas des bacheliers. Un nombre qui a augmenté de 5,6 % cette année, en raison de l'afflux des bacs professionnels. Les élèves de terminale se sont creusé la tête depuis fin janvier pour faire leurs vœux sur le site d'inscription Admission Post-bac. Un peu comme pour la liste de Noël, ils ont fait leurs vœux pour l'année prochaine. Sauf qu'au lieu de mettre un nouveau téléphone mobile, ils ont mis : un BTS à Lyon, une licence à Aix, une prépa au lycée Condorcet.

Si vous ne répondez pas, vous serez éliminé de la procédure Admission Postbac !

Que se passera t-il exactement demain ?   

Demain commence la première phase d'inscription dans l'enseignement supérieur. Il faudra se connecter au site Internet, et si l'on vous propose quelque chose,  il faudra y répondre avant le mardi 12 juin à 14h. Il y en aura une autre du 21 au 26 juin, et enfin du 14 au 19 juillet. A chaque phase, on sera susceptible de vous faire une proposition. Ne plaisantez pas. Si vous ne répondez pas, vous serez éliminé de la procédure Admission Postbac ! La différence avec la liste de Noël des enfants, c'est que le premier vœu, s'il est exaucé annule tous les autres. Si vous êtes pris en licence économique à la Sorbonne par exemple, les vœux que vous avez fait pour la prépa Condorcet ou le BTS vont s'effacer immédiatement. Ce qui peut être un peu frustrant quand on hésite encore entre deux voies. Mais c'est la règle !

 

Comment faut-il répondre ?


En fait quatre réponses sont possibles :

  • "Oui définitif" : vous acceptez la formation qui vous est proposée. Aucune autre formation ne vous sera proposée. Ça y est vous êtes tiré d'affaire. Vous n'avez plus qu'à faire vos inscriptions.  Attention, dans certains établissements,  vous n'aurez que 7 jours pour le faire !
  • "Oui, mais" : vous acceptez la proposition qui vous est faite, mais vous espérez avoir une formation mieux placée dans votre liste de vœux.  
  • "Non, mais" : vous refusez la proposition, mais vous maintenez vos demandes pour les vœux mieux placés. Vous n'êtes pas sûr d'avoir une autre proposition aux étapes suivantes. Vous ne pourrez plus être admis dans la formation que vous avez refusée, ni dans celles moins bien placées dans votre liste. C'est un peu dangereux, si vous n'obtenez rien de mieux.
  • "Démission générale" : vous n'êtes plus candidat à aucune formation.
  • Liste d'attente : vous êtes sur liste d'attente, vous devrez patienter jusqu'à la prochaine phase d'admission pour voir si une place se libère.
En fac, on est sûr d'être pris ?

Pas toujours. Lorsqu'il y a trop de demandes, c'est une machine qui décidera de votre sort !  Je m'explique. Beaucoup de licences ont un nombre de places limitées. Cela peut être 600 ou beaucoup moins.  Ainsi la licence Lettres Classiques et Histoire de l'Art – Archéologie de l'université de  Lyon 2 n'a que 15 places seulement ! Comment l'université choisit-elle les élèves ? Et bien justement (sauf certaines qui recrutent sur dossier scolaire) elle ne choisit pas. C'est le rectorat qui effectue un tirage au sort. A Paris par exemple, l'ordinateur prend d'abord les élèves de Paris, puis de la région parisienne, puis de ceux de province.

Et pour les lycées, les écoles

Pour les établissements qui ont des classes préparatoires, des BTS, des DUT, les enseignants regardent les notes du candidat, son classement dans la classe ainsi que le niveau de sa classe (excellent, moyen...). En effet, les professeurs savent très bien qu'à l'intérieur d'un lycée, il peut y avoir des classes excellentes et des classes avec de moins bons résultats.

D'abord, attendez la fin des trois phases avant de paniquer. Des places se libèrent à chaque phase

On considère que 12 de moyenne est un résultat moyen. Mais imaginez que, avec ce 12 de moyenne, vous soyez l'un des 3 meilleurs élèves d'une classe excellente, alors vous serez jugé positivement.
Tout est entré dans l'ordinateur qui va trier les demandes et les classer. D'autres établissements organisent des concours et ensuite classent les candidats de la même façon.

Autre hypothèse, je n'obtiens rien ou des vœux que j'avais mis en dernier ?

D'abord, attendez la fin des trois phases avant de paniquer. Des places se libèrent à chaque phase, puisque ceux qui ont été pris sur leur premier vœux voient leurs autres vœux s'annuler ! Si vraiment vous n'obtenez rien, vous pouvez vous inscrire sur la "procédure complémentaire prévue par Admission Post-bac ; ouverte jusqu'au 15 septembre. Elle permettra de proposer votre candidature aux formations où il reste de la place. C'est nouveau cette année, vous pouvez aussi vous inscrire en procédure complémentaire si vous n'avez obtenu qu'une licence par défaut après des filières sélectives.

Ne vous inquétiez pas. En 2011, 60,5% des candidats ont obtenus leur premier vœux !

aller directement au contenu