aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les parents d'élèves pour la semaine de quatre jours et demi

le Jeudi 23 Août 2012 à 08:59 mis à jour à 11:59
Par Baptiste Schweitzer

En plein débat sur les rythmes scolaires, le SNUIPP (syndicat enseignant) a commandé un sondage à l'institut Louis Harris. France Info vous en révèle les principaux points. Ainsi 64% des Français sont contre le retour de l'école le samedi matin. Mais la semaine de quatre jours et demi n'est peut-être pas idéale pour les enfants.

"Les Français sont pour l'école le mercredi matin, pas pour le samedi" (Sébastien Sihr, syndicat enseignant)  

Lecture
 
Partager

La grande consultation sur l'école a repris lundi. Parmi les thèmes abordés, celui qui provoque le plus de frictions concerne l'aménagement des rythmes scolaires. Si la plupart des participants sont d'accord pour abandonner la semaine de quatre jours pour revenir à quatre jours et demi dès la rentrée 2013, les modalités pour y parvenir divisent.

Le choix est en effet limité. Soit les enfants travaillent le mercredi matin, soit ils retournent à l'école le samedi matin. Et selon un sondage Louis Harris commandé par le SNUIPP, une majorité de parents est opposée à cette dernière solution. 64% sont contre détaille l'étude qui sera révélée dans sa totalité par le syndicat enseignant ce jeudi. Ils sont en revanche majoritaires (63%) à réclamer le retour à la semaine de quatre jours et demi avec classe le mercredi.

Par ailleurs, les avis sont partagés sur la question de raccourcir ou non la journée de cours. Selon Sébastien Sihr, du SNUIPP, "50% des sondés sont favorables à cette idée, contre 47% qui y sont opposés". La question qui se pose, explique Sébastie Sihr est de savoir "ce que l'on fera des enfants quand l'école finira à 15h30. On devra régler le problème des inégalités entre communes riches et celles moins bien dotées pour que l'offre éducative soit la même pour tous les enfants".

Le long week-end "perturbe" les enfants

Mais le débat sur les rythmes scolaires est peut-être biaisé. C'est en tout cas ce que pense Claire Leconte, chercheur en chronobiologie. Selon elle, il ne faut pas "raisonner en  demi-journées". Pour être le plus en accord avec le rythme des enfants, il faudrait plutôt penser à des semaines allongées avec des journées de cours raccourcies. 

Ainsi, Claire Leconte imagine "très volontiers une semaine de six jours. Cela a été expérimenté ailleurs et cela a été extrêmement profitable".  Par ailleurs, dit-elle, le "long week-end est très perturbateur pour les enfants et le lundi ils ont beaucoup de mal à se remettre en route".

Les participants à la concertation sur l'école ont un peu plus d'un mois encore pour trouver des solutions. Un rapport sera rendu au ministre de l'Éducation nationale le 15 octobre. Dans la foulée, un projet de loi d'orientation et de programmation sera examiné. 

Il faut prendre en compte le rythme de l'enfant estime Claire Leconte, chronobiologiste  

Lecture
 
Partager
Par Baptiste Schweitzer
18
Vos réactions sur cette info
Avatar de bdd6913
Moi,j'ai le souvenir du temps où on allait à l'école le samedi matin. Et je me souviens de cette galère. L'heure de 11 à12 : l'horreur. Alors, en souvenir de ce temps où enfant, je galérais le samedi matin, je vote contre (et non pas pour des raisons "adultes").
Avatar de anonyme
sylvie (anonyme),
La semaine de quatre jours ne permet pas d'assurer les apprentissages dans de bonnes conditions et sabote purement et simplement l'aide personnalisée en primaire. Le travail, le samedi matin, serait le mieux du point de vue du rythme de l'enfant, mais il y a dorénavant trop de familles éclatées et les enfants font déjà suffisamment les frais des va et viens. Un week end de deux jours n'est pas pénalisant si les enfants reviennent reposés de leur week-end ce qui est rarement le cas. Arrêtons les emplois du temps surcharges des mercredis et week-end, les enfants ne s'en porteront que mieux. Reste que la journée scolaire, en elle même, est trop longue...tout le monde s'accorde à dire que la dernière heure est difficile, sauf à mettre en oeuvre le mieux possible les matières artistiques...autant dire qu'elles sont un peu sacrifiées. A quand la semaine de cinq jours, de 9 h a 15 h, puis le sport ou activités culturelles...le rêve.
Avatar de anonyme
SuperBerthe (anonyme),
Un cliché de plus à cette liste : que dire des parents qui travaillent et qui n'ont pas de RTT et pas de journée du mercredi pour être avec leurs enfants? Même sans école, le mercredi n'est pas une coupure pour mes filles qui doivent aller au centre aéré. Cela ne changerait donc rien pour leur rythme biologique, mais en revanche, elles passeraient malgré tout des journées plus calmes dans une classe avec leurs amis et leur maîtresse qu'au milieu de 100 autres gamins. Et qu'elles terminent à 16h30 ou 15h30 ne changerait rien non plus dans la mesure où c'est une nounou qui va les chercher, car nous ne pouvons en aucun cas être à la maison à la sortie des classes.. Aimer ses enfants mais devoir les confier à d'autres personnes n'est pas immoral ou digne d'un parigo, cela n'est pas spécialement un choix, mais c'est malheureusement rendu souvent obligatoire. Permettez donc aux enfants de souffler le week-end, avec leurs parents ou ceux qu'ils aiment
Avatar de anonyme
OLIVIER S (anonyme),
Changer pour mieux oui, changer pour changer non. Penser avant tout aux enfants oui. La coupure du mercredi est à mon avis idéale pour casser le rythme de la semaine, pour avoir un week-end qui ne fatigue pas trop les enfants. Sans coupure le mercredi, plus de sport le mercredi après midi pour cause de devoir à faire,pouvoir se mettre en avance. Ecole le mercredi, et alors quand prendre les rendez-vous médicaux (orthophoniste, orthodentiste...) le samedi matin ??? Arrêtons de penser avant tout aux adultes. Refaire travailler des personnes le samedi comme avant (agents municipaux, enseignants, inspection..) c'est là peut-être qu'est la réelle difficulté car les enfants le samedi matin à l'école sont-ils contre, leur demande-t-on leur avis ? Finir l'école à 15h30 ? et dans quelles infrastructures seront ils accueillis, par qui à quel prix avec quels moyens ? un village de 700 habitants en campagne aura-t-il les moyens d'offrir des occupations en attendant que les parents rentrent du travail ? Quelles solutions ? En ville il y a des CAJ, en milieu rural que sera-t-il offert ? Quand on est passé à la semaine de 4 jours, la décision n'est pas revenu aux parents, la décision est tombée comme ça un jour et on a fait avec. Alors pourquoi faire un pseudo sondage pour avoir quelconques avis, pour agrémenter le débat. Qui décide réellement ? C'est la même chose que faire faire le pont à l'ascension aux enfants et les faire venir à l'école un mercredi. Aucune consultation des parents, aucune réflexion sur le rythme des enfants. A qui cela a-t-il profité ? Chacun a fait ce qui lui plaisait. En sera-t-il de même demain pour le rythme scolaire ? Enfin, poser les problèmes, c'est toujours facile, trouver des solutions c'est beaucoup plus difficile.
aller directement au contenu