aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Apprendre à son rythme

le Jeudi 24 Novembre 2011 à 06:22
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3 (1 vote)

L’éducation lente : une réflexion menée dans différents pays comme en Espagne ou aux Etats-Unis pour avoir une école de meilleure qualité et qui n’exclut pas les élèves en difficulté. En France, depuis le début du XXe siècle, différents pédagogues ont proposé des méthodes pour que chaque enfant trouve sa place à l’école. Les écoles alternatives sont de plus en plus nombreuses en France, comme à la Côte-Saint-André en Isère.

Lena et Siloé, deux élèves de l’école Primevère devant la table des saisons © Radio France - Anne-Laure Barral

Dans cette zone rurale, il n’y a pas d’offres pédagogiques alternatives. Il faut aller à Grenoble ou Lyon pour en trouver. L’école Primevère a été créée, il y a trois ans, par des enseignants et des parents désemparés face aux difficultés de leur enfant dans le système scolaire classique.

Ils ont trouvé des locaux, recruté du personnel, acheté le matériel pour lancer leur école. Ils mêlent les pédagogies Freinet, Montessori mais aussi Steiner.
Classe autogérée, apprentissage manuel et artistique, mais aussi rythme de l’enfant : les résultats sont contrastés. Dix-neuf élèves, deux classes uniques, une pour l’élémentaire et une autre pour collège.

Les collégiens en pleine adolescence ont parfois du mal à adhérer aux méthodes. Pour d’autres, c’est un succès total : l’acquisition d’une maturité et d’une autonomie très utiles pour suivre ensuite des études supérieures.

aller directement au contenu