aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

"Zéro euro de plus" : économies en vue à l'Assemblée nationale

le Mardi 25 Septembre 2012 à 11:23
Par Guillaume Gaven

L'Assemblée nationale devra fonctionner à budget constant dans les cinq prochaines années © Radio France - Nathanaël Charbonnier

Le budget de l'Assemblée nationale sera gelé pour les cinq prochaines années, annonce mardi son président Claude Bartolone. Et les frais de mandat des députés baissés de 10% au profit, assure-t-il, de la situation des assistants parlementaires.

Un peu plus de transparence budgétaire à l'Assemblée nationale, c'est ce que promet son nouveau président, Claude Bartolone. Histoire de montrer l'exemple, en ces temps de crise économique...

Ainsi, le budget de l'Assemblée va être gelé tout au long de la législature, dans les cinq ans à venir. Qui plus est - et c'est une grande première en la matière - les comptes de l'Assemblée seront "certifiés" par la Cour des comptes.

Une amélioration de la situation des assistants parlermentaires

Les députés devront se serrer la ceinture, mais c'est pour la bonne cause : l'IRFM, l'indemnité pour frais de mandat, est rabotée de 10%. D'un montant de 6.412 euros par mois, qui s'ajoute à la rémunération proprement dite des députés, son utilisation était parfois un peu nébuleuse.

Cette baisse de 10%, qui doit encore être validée par le bureau de l'Assemblée, devrait dégager "4,4 millions d'euros", qui seront "mobilisés en faveur de l'amélioration de la situation des assistants parlermentaires", selon Claude Bartolone.

Les députés devront d'ailleurs faire une déclaration sur l'honneur, attestant que "la dépense de leur IRFM est bien destinée à l'exercice de leur mandat". Le montant non utilisé sera reversé au budget de l'Assemblée à la fin de la législature.

Suppression d'un certain nombre de frais de déplacements

Quant à la réserve parlementaire, destinée à financer des investissements dans les circonscriptions, elle sera répartie de manière équitable "au prorata des effectifs de chaque groupe politique". Le budget est de 90 millions d'euros par an.

Enfin, Claude Bartolone a officialisé la suppression d'un certain nombre de frais de déplacements : suppression de la first class, ou de la classe affaires pour les voyages de moins de 5 heures.

Claude Bartolone : "une gestion à l'euro près"  

Lecture
 
Partager
Par Guillaume Gaven
8
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
la gauche, la droite, les écolos,....tous unis! Enfin un terrain d'entente plus fort que celui de notre pays.
Avatar de anonyme
Faire des économies, bien sur. Quant au pouvoir d'achat en baisse des français, droite ou gauche c'était dans les programmes si on les lisaient correctement et ce sera encore pire avec le traité européen. Enfin, la suppression des niches fiscales est une excellente chose, l'Etat arrêtera enfin de rembourser des fortunes à des rentiers qui ne travaillent pas mais font la morale au petit Peuple et qui n'ont pas besoin de plus d'argent qu'ils n'ont déjà. C'est aberrant ce système, cela ne permet qu'à ceux qui ont et peuvent investir de récupérer de l'argent public sur le dos de ceux qui ne peuvent pas. Enfin, quant à la prime, salaire, indemnité des élus, 5000 euros pour diriger et ligéférer un pays (soit 60 millions de personnes), c'est au final peu (même si je ne souhaite pas d'augmentation de leurs indemnités bien sur) par rapport à des personnes qui se font des milliards en contrôlant des entreprises de quelques milliers de personnes et en vendant des choses qui ne servent à rien (le luxe par exemple).
Avatar de anonyme
François (anonyme) @ cris (anonyme),
Ce n'est pas 5000 € mais 19 000 quand on compte bien. Auxquels il faut rajouter les multiples avantages en nature: Gratuité dans les transports (y compris aériens), "cantine" digne d'un 3 étoiles même pas payée au prix du fast food, prêts à taux préférentiel, ... Et la différence avec un chef d'entreprise, c'est que LUI est responsable et rend des comptes!...
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Moi aussi, je fais un régime pour maigrir. J'ai décidé de ne pas manger plus que l'année dernière: 12 000 Kcalories par jour...
aller directement au contenu