aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Smic : 22 euros de plus par mois

le Mardi 26 Juin 2012 à 11:05
Par Grégoire Lecalot

. © IDÉ

Le ministre du travail, Michel Sapin a ouvert la réunion avec des experts, des représentants du patronat et des syndicats en annonçant que le coup de pouce supplémentaire au Smic serait de 2%, soit 22 euros, selon plusieurs participants à la réunion. Compte-tenu de l'inflation, l'effort supplémentaire sera en fait de 0,6%. Les syndicats, qui demandaient pour certains une hausse de 5% sont déçus. Le patronat dénonce un renchérissement du coût du travail.

C'est le ministre lui-même qui a lancé le chiffre, en ouverture de la réunion, ont rapporté plusieurs syndicalistes présents. Et la hausse supplémentaire du Smic promise par François Hollande durant la campagne électorale est aussi "raisonnable" qu'il l'avait alors annoncé : 2%, soit environ 22 euros. Le décret sera présenté demain en conseil des ministres afin que la hausse puisse s'appliquer au 1er juillet pour les 2,5 millions de salariés qui touchent 1.398,37 euros bruts pour 35 heures de travail par semaine.

Compte-tenu de l'inflation, qui se monte à 1,4% entre novembre et mai, le coup de pouce réel sera donc de 0,6%, un chiffre conforme aux différentes projections qui circulaient depuis quelques semaines. L'annonce aura beau ne pas constituer une surprise, elle n'en décevra sans doute pas moins la CGT, FO et le CFTC, qui demandaient un effort de 5%. La CFDT de son côté demandait une augmentation supérieure à 1,4%.

Côté patronat, Medef et CGPME étaient vent debout contre toute augmentation supplémentaire, qui s'ajoute à la hausse légale du 1er janvier. Selon eux, cet effort met en danger la fragile trésorerie de milliers de PME et fait peser un "risque sérieux sur l'emploi", affirme Laurence Parisot, rejointe sur ce point par l'opposition UMP.
Mais la modestie du "coup de pouce" les a, semble-t-il, rassurés.

Pour paul Fourier, de la CGT, ce coup de pouce au Smic est une déception.  
 

Lecture
 
Partager

Smic : une hausse "raisonnable", estime Jean-François Roubaud (CGPME)  
 

Lecture
 
Partager

 

Par Grégoire Lecalot
aller directement au contenu

Les plus consultés