aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Marc Simoncini stigmatise "l'étrange" marché des lunettes

le Samedi 27 Avril 2013 à 07:40
  • 16 commentaires
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 3.3 (3 votes)

Invité ce samedi de France Info, le fondateur de Meetic reconverti en e-opticien s'est montré très sévère pour la politique du gouvernement à l'égard des entreprises. Il estime notamment que les start-up ne sont pas assez aidés. Il critique aussi le marché très fermé des vendeurs de lunettes et le refus d'Essilor de lui vendre des verres.

{iframe|daily|261.8|462|xzcptc}

Entreprises : Simoncini critique des "mesures déconnectées du terrain" © FranceInfo

Après avoir fondé Meetic et fait fortune avec ce site de rencontre en ligne, Marc Simoncini a décidé de s'attaquer au secteur de l'optique.

Son site Sensee, s'est accaparé en quelques mois 10% du marché des lentilles de contact. En revanche boycotté par le principal fabriquant de verres de lunettes il n'est toujours pas parvenu à s'implanter sur le marché.

Il ne mâche pas ses mots dénonçant un véritable cartel de la lunette alors qu'une étude de Que Choisir a critiqué cette semaine le prix de lunettes en France. 

Dans son collimateur également, les pouvoirs publics incapable estime-t-il de favoriser l'éclosion de nouvelles start-up : 

"On fait des outils pour d'énormes boites qui créent pas d'emploi, et on met les mêmes contraintes à l'immense partie des jeunes sociétés qui naissent et essaient de se développer. Ça ne peut pas marcher. On ne peut pas vivre dans un pays conçu pour Peugeot, Arcelor et SFR."

 

16
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Commençons par imposer aux mutuelles de ne rembourser les lunettes que sur la base de la moitié du prix facturé quand le vendeur offre une 2° paire quand l'ophtalmo n'en prescrit qu'une seule!! vous verrez que le marché va évoluer !
Avatar de anonyme
Carabas (anonyme),
Avec Interne, on croit tout savoir et tout faire, vite fait et pas cher. C'est un leurre total, on commence doucement à déchanter - Interne n'est pas gratuit et il finit par coûter aussi cher, voire plus cher qu'un magasin en dur. La différence, c'est que la zone de chalandise virtuelle est immense, et ce qui pose alors d 'autres problèmes. Internet est certes devenu un métier, mais ce n'est pas cela vous achetez - Sans réel savoir faire (caviste, fleuriste, opticien, etc...) internet n'est juste qu'un bout de tuyau creux - Si vous ne maîtriser pas votre métier de base (formation + pratique + plusieurs années d'expériences), Internet ou un autre circuit, c'est voué à l'échec. Alors expliquez pourquoi faut il aider les Start'up ? Franchement aucun intérêt. Juste histoire de déstabiliser un marcher et se faire un max. d'argent dans un minimum de temps.
Avatar de anonyme
ma dalton (anonyme),
beaucoup d'opticiens pour commenter cet article... à 250 euros la monture Aff....lou "de base", et 800 euros pour une paire de verres progressifs si on ne veut pas se promener avec des culs de bouteille de deux kilos sur le nez, dire que les opticiens français meurent en silence c'est un peu fort..... je ne parle même pas des tarifs des "petits indépendants" qui sont bien pires... ce qu'on peut reprocher vraiment aux groupes syle grand Op...al, aff...lou etc c'est de faire payer le service d'un opticien diplomé alros qu'il usent et abusent des apprentis en alternance. Aprrenti ne veut pas dire incompétent loin de là, mais signifie salaire de 500 euros. comme dans les garages, on facture le taux horaire d'un pro qui coûte cher en faisant bosser des gamins qu'on sous-paye. lamentable, encore une profession pour se plaindre et pleurer misère alors qu'elle se goinfre tant qu'elle peut.
Avatar de anonyme
Guillaume (anonyme),
Allez faire un tour sur le sîte du syndicat des opticiens français ( SYNOPE ) et faîtes-vous votre idée.
aller directement au contenu