aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Carburants : jusqu'à 6 centimes d'euros en moins par litre

le Mardi 28 Août 2012 à 12:11 mis à jour à 18:30
Par Marion Bernard

L'annonce est tombée ce mardi, après une rencontre organisée à Bercy avec les professionnels du secteur. Après avoir reçu les consommateurs la veille, le ministre de l'Economie, accompagné de Delphine Batho (Ecologie et Energie) et Benoît Hamon (Consommation), confirmait la baisse du prix des carburants. Pierre Moscovici a présenté les efforts fournis par le gouvernement et par la filière: 3 centimes de baisse accordés par les pétroliers et 3 centimes de baisse pour l'Etat.

La décision finale sur l'ampleur des prix de l'essence à la pompe a été dévoilée ce mardi midi par le ministre de l'Economie : 6 centimes en moins par litre, et une décision applicable dans les 24h : "Les prix vont donc baisser immédiatement" précise le ministre, ajoutant qu'il s'agit là d'un effort de plus de 300 millions d'euros pour l'Etat, compensé par un redéploiement. Une mesure mise en place pour trois mois, avant de mettre en place un "mécanisme plus pérenne", a précisé Pierre Moscovici. "Cela correspond à 1,50 euros en moins pour 25 litres dans le réservoir", ajoute le ministre.

6 centimes en moins à la pompe, les explications d'Isabelle Raymond, en direct de Bercy  
 

Lecture
 
Partager

Une tendance déjà éventée lundi soir par le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault , qui annonçait sur le plateau de TF1 une baisse d'environs 2 à 4 centimes en moins, alors que le prix du gazole battait la semaine dernière un nouveau record : 1,46 euros le litre. Les magasins Leclerc et Système U ont également devancé les appels du gouvernement, s'engageant le même jour à vendre le carburant à prix coûtant.

Serge Papin, directeur de Système U, parle d'un geste de solidarité  
 

Lecture
 
Partager

 

A lissue de cette réunion tenue mardi matin, le ministre de l'Economie a par ailleurs remercié les distributeurs "de cet effort" partagé à parts égales, réaffirmant ainsi que la "préoccupation première" de ce dossier restait "le pouvoir d'achat des consommateurs".

Total, a de son côté, confirmé une baisse de 2 à 3 centimes au litre, en plus des 3 centimes en moins décidés par l'Etat .

Philippe Boisseau, directeur général de Total, estime que cette mesure n'est valable qu'à court terme  
 

Lecture
 
Partager

 

La grande distribution réalise 60% des ventes de carburants en France, devant les compagnies pétrolières (30%) et les autres détaillants, -comme le CNPA (10%).

Christian Roux, patron du CNPA, syndicat des distributeurs indépendants, parle d'une "mesurette" qui ne règlera aucun problème  
 

Lecture
 
Partager

 

Ce qui va changer avec la baisse des carburants © IDÉ

 

 

 

Par Marion Bernard

Vidéo(s)

{iframe|daily|259.875|462|xt3wwz}
10
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Les 300 M que va payer l'état donc nous, pourrons servir pour financer le carburant des frontaliers et vacanciers... super, ça s'appelle le partage des richesses lol
Avatar de anonyme
manu38 (anonyme),
Il y a quelque chose de très surprenant... Mon raisonnement est simplifié, mais lorsque le prix du gazole était à 90 centimes le litre, l'état récupérait en gros 56 % de taxe dessus soit 50 centimes. Maintenant qu'il est à 1,50euros , l'état récupère toujours 56 %, soit 84 euros.... Il serait plus juste que l'état ne profite pas de la hausse du pétrole en taxant de cette manière. Pourquoi ne pas accepter un prélèvement constant de 50 centimes (ce que l'état toucherait de toute façon en cas de baisse). On pourrait imaginer que cette taxe de 50 centimes soit indexée sur l'inflation et non pas calculée en pourcentage du litre. Les 6 centimes de baisse sont scandaleusement ridicule, il ne faut pas croire que c'est un cadeau.... Il faut aussi arrêter de croire que c'est l'état qui va payer, payer quoi ? Si le prix du brut n'était pas si haut, l'état ne récupérerait pas plus de 50 centimes par litre, au delà c'est de l'argent lié à la spéculation et aux tensions géopolitique..; donc ce surplus de taxe n'existerait tout simplement pas.
Avatar de roulemapoule
Qu'allons nous faire de toutes ces économies réalisées après cette baisse phénoménale des carburants ?
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Et on peut savoir en quoi consiste le "redéploiement" pour compenser la baisse de taxe ou c'est top secret?...
aller directement au contenu

Les plus consultés