aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les ventes de voitures neuves au plus bas depuis 15 ans

le Mercredi 2 Janvier 2013 à 09:12
Par Ouafia Kheniche

Fin de la prime à la casse, crise économique : les ventes de voitures neuves subissent une chute quasi historique en 2012 : près de 14 %. Avec 1,9 million de voitures vendues, c'est le niveau le plus bas enregistré depuis 1997.

Où en est le marché automobile français en cette fin d'année ? Il semble être au diapason des autres secteurs de l'économie, à savoir au plus bas avec une baisse de 13,9% des ventes entre janvier et décembre de 2012.

Les chiffres des ventes d'automobiles en 2012 par Florent Guyotat  
 

Lecture
 
Partager

L'année qui vient de s'achever a vu le nombre d'immatriculations de voitures neuves tomber sous les 1,9 million. C'est le niveau le plus bas qu'on ait enregistré depuis 1997. Le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) qui a livré ce matin cette série de chiffres (voir leur dossier de presse ci-dessous) ne cache pas son inquiétude, notamment en ce qui concerne la France. Il apparaît que les premiers constructeurs touchés sont les Français. Ils parviennent à se maintenir en parts de marché au-dessus de 50%, mais les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont chuté de 17,5% et celles de Renault (marques Renault et Dacia) de 22,1%.

Renault perd la première place

Une  chute spectaculaire pour la marque au losange qui, pour la première fois depuis le rachat de Dacia, ne parvient plus à contenir la chute des ventes de véhicules. Jusqu'à présent, la vente de véhicules bon marché de la filière roumaine avait permis au constructeur de se maintenir devant son concurrent historique. Aujourd'hui, Renault est devancé par Peugeot.   

Du côté des marques étrangères, le recul est moins net avec une baisse tout de même de 6,7%. Toujours selon le CCFA, les seules marques qui parviennent à se maintenir sont celles qui proposent des véhicules haut de gamme.

Au milieu du marasme général, le groupe Hyundai-Kia tire son épingle du jeu en réalisant une hausse de ses ventes 28,2%. Mais il s'agit d'un cas particulier puisqu'il le Sud-coréen produit dans des volumes moins importants que ses concurrents et que le groupe a, part ailleurs, pratiqué une politique commerciale très agressive.

Inquiétudes pour 2013

Un autre élément vient ajouter à l'inquiétude des constructeurs : la baisse du nombre de ventes des utilitaires légers (VUL) et des camions. La vente de ces véhicules, pour la plupart utilisés par les entreprises, a chuté de 10,5% pour les VUL et de 8,4% pour les camions, indiquant une nouvelle fois si nécessaire le ralentissement économique.

La baisse des ventes analysée par François Roudier, porte-parole du ccfa au micro de Florent Guyotat  
 

Lecture
 
Partager

En décembre, les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 14,6% avec une baisse de 14,2% pour PSA et de 27,1% pour Renault. Pour 2013, le CCFA s'attend à un marché au mieux comme celui de 2012. Les premiers indicateurs seront donnés à la fin du premier trimestre.

 

. © IDÉ

Par Ouafia Kheniche
29
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Quand les véhicule hybride ou électrique Serons moins chère que le gazol ou l essence Les gens consolerons à nouveau Les français ne sont plus des pigeons !
Avatar de anonyme
Vous avez raison Monsieur BRICE. Les français ne savent plus faire des voitures, quand vous allez les voir, ils vous vendent une REMISE, pas une voiture. Leur politique commerciale aussi est en dessous de tout : Exemple : PSA /CITROEN, envoie des moteurs au Japon, qui ensuite sont montés sur des carrosseries japonaises. Alors, en France, on ne sait plus faire des carrosseries? Sans compter le coût des transports. Idem pour RENAULT. Oui, mais c'est plus facile de demander des aides par milliards quand çà ne va pas.
Avatar de anonyme
Mais enfin ! la voiture on en veut plus en France ... prix du stationnement en ville, frais d entretien, obsolécence programmée, permis à point tyrannique et impot indirect déguisé des pv (90€ pour 2 kms/h de dépassement!), impot sur le carburant, cout du permis de conduire, combien de supension de permis de conduire au fait ? l automobile c est comme la cigarette ou l alcool : poison, addiction, pollution ben .... m sieur hollande va p't 'etre falloir vous décider! parce que l auto c est quand meme un sacré pourvoyeur d emploi , de croissance.... et de taxe (dissimulée ou non)
Avatar de anonyme
La problématique de la mévente des automobiles fait penser à celle de la quadrature du cercle. En effet, compétitivité oblige, il faut payer au moindre coût le travail des salariés, et parallèlement il faut que les salariés, tous secteurs d’activité confondus, aient un pouvoir d’achat suffisant pour acheter des voitures neuves ! Je ne doute à aucun moment que nos technocrates, énarques, démagogues de tout poil, vont trouver la solution miracle…un peu de patience s’il vous plaît !
aller directement au contenu