aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Collectif budgétaire : "Exactement à l'encontre de ce qu'il faudrait faire" (Bernard Accoyer)

le Mardi 31 Juillet 2012 à 08:15
  • 4 commentaires
  • Pas encore de votes

Le parlement doit voter cet après-midi la loi de finances rectificative. Objectif du gouvernement, faire rentrer 7 milliards de plus dans les caisses de l'Etat. Pour cela, les ménages et les entreprises vont être mis à contribution pratiquement à parts égales. L'UMP Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale, dénonce les orientations budgétaires du gouvernement Ayrault.

Bernard Accoyer, ex-président de l'Assemblée nationale, juge sévèrement les mesures du collectif budgétaire © Radio France - Catherine Grain

"Cette loi rectificative, ce ne sont que des impôts complémentaires et des mesures anti-compétitivité", affirme Bernard Accoyer. Et l'ex-président (UMP) de l'Assemblée nationale de lister toutes les mesures budgétaires "anti-constitutionnelles" décidées par le gouvernement, parmi lesquelles "la fin de l'exonération des heures supplémentaires, la suppression de la fiscalité anti-délocalistion, une augmentation globale du coût du travail, l'augmentation des droits de succession", bref... Des mesures "dogmatiques qui voulaient faire le contraire de ce qui a été fait par la majorité précédente", estime le député UMP de Haute-Savoie. "Il fallait défaire ce qui a été fait", résume-t-il.

Et l'abscence de hausse de la CSG dans le budget 2013 ne le rassure pas pour autant. "C'est peut-être une bonne nouvelle mais attendons de voir ce qui va être décidé dans la loi de finances dont nous allons discuter à l'automne. Je rappelle que le président de la République lui-même n'a pas écarté une hausse de la CSG", prévient-il. Bernard Accoyer dénonce "des mesures qui vont exactement à l'encontre de ce qu'il faudrait faire. C'est particulièrement préoccupant."

4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Roro07 (anonyme),
Je ne vois pas en quoi ce garçon peut émettre des conseils sur la façon de gérer le pays. Il pourra donner son avis dans 5 ans. Il a fait partie de l'équipe qui a œuvré pendant 10 ans avec les résultats que l'on a, donc poupougne pendant quelques mois au moins.....
Avatar de anonyme
Les politiques font des erreurs ,le peuple paie......
Avatar de anonyme
Je ne pense pas qu'il laissera un souvenir indélébile de son passage au perchoir... qu'il tente de faire du bruit maintenant alors qu'il n'a jamais défendu le rôle de l'Assemblée nationale lorsqu’il la présidait me semble tout de même un peu fort de café... Notre pays manque de grands homme, c'est regrettable et peu encourageant... et ce n'est pas notre nouveau ministre des affaires étrangères qui me fera changer d'avis !
Avatar de anonyme
C'est le ping-pong ....
aller directement au contenu

Les plus consultés