aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Bernard Thibault demande "d'autres options" contre le chômage

le Mardi 26 Février 2013 à 08:30
  • 7 commentaires
  • Votre évaluation : Aucun Moyenne : 5 (1 vote)

Invité de France Info ce mardi matin le secrétaire général de la CGT a rappelé son opposition à l'avant-projet de loi sur la sécurisation de l'emploi. Il s'inquiète de la progression de l'austérité sociale. Et il demande au gouvernement "d'autres options" contre le chômage.

{iframe|daily|261.8|462|xxsibg}

Bernard Thibault dénonce "l'austérité sociale" © FranceInfo

"Est-ce opportun comme le gouvernement l'envisage la semaine prochaine en Conseil des ministres d'engager un processus modifiant le droit du travail qui va accélérer les procédures de licenciement ou au contraire est-il urgent de protéger les salariés qui sont de plus en plus dans la précarité?" Bernard Thibault n'a donc pas changé d'avis sur l'avant projet de loi dit de "sécurisation de l'emploi", "de manière abusive" dit-il.

A la veille de son adoption en Conseil des ministres, Bernard Thibault affirme que la journée de mobilisation organisée le 5 mars par la CGT et FO  se traduira par "plus de 150 manifestations".  Et il demande "des droits supplémentaires pour contester le bien fondé économique de certains licenciements."

Bernard Thibault s'inquiète du niveau de chômage en fin d'année

"Pour que l'horizon d'un inversement de la courbe du chômage soit crédible pour l'année 2013, il faut prendre d'autres options. La question n'est plus en 2013 de savoir si le chômage va se réduire. Mais de savoir quel est le niveau de chômage qu'on va atteindre en fin d'année. Peut-être qu'on va atteindre 7 millions de salariés qui ne peuvent pas vivre décemment de leur travail ce qui est inacceptable. Nous allons de nouveau en mars nous réunir à Bruxelles pour dénoncer l'austérité sociale."

Le leader de la CGT a aussi plaidé pour l'adoption de la proposition de loi communiste sur l'amnistie sociale :

"La plus grande des impunités, aujourd'hui, elle est du côté patronal."

7
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
C'est vrai qu'il est étrange de signer un accord facilitant le licenciement ... comme ci ce sont justement ces futurs licenciés les responsables de la crise ! comme si par leurs inadaptations, leurs obsolescences, ils sont les grains de sable dans une superbe machine lubrifiée de libéralisme et qu'il faille par des moyens tordus les en écarter quitte à les faire crever ! pour qu'ensuite , c'est juré, une main invisible venus du ciel fasse son œuvre bienfaitrice ! amen ! laissons le temps faire apparaître cette absurdité !
Avatar de anonyme
C'est vrai qu'il est étrange de signer un accord facilitant le licenciement ... comme ci ce sont justement ces futurs licenciés les responsables de la crise ! comme si par leurs inadaptations, leurs obsolescences, ils sont les grains de sable dans une superbe machine lubrifiée de libéralisme et qu'il faille par des moyens tordus les en écarter quitte à les faire crever ! pour qu'ensuite , c'est juré, une main invisible venus du ciel fasse son œuvre bienfaitrice ! amen ! laissons le temps faire apparaître cette absurdité !
Avatar de anonyme
C'est vrai qu'il est étrange de signer un accord facilitant le licenciement ... comme ci ce sont justement ces futurs licenciés les responsables de la crise ! comme si par leurs inadaptations, leurs obsolescences, ils sont les grains de sable dans une superbe machine lubrifiée de libéralisme et qu'il faille par des moyens tordus les en écarter quitte à les faire crever ! pour qu'ensuite , c'est juré, une main invisible venus du ciel fasse son œuvre bienfaitrice ! amen ! laissons le temps faire apparaître cette absurdité !
Avatar de anonyme
lamouche (anonyme),
Mr Thibault peux se permettre de parler de chômage et d'emploi, en tant que chef d'irresponsables... Irresponsables vu qu'ils sont toujours opposés aux lois et negociations discutées ; comme cela si cela fonctionne pas ils peuvent dire qu'ils étaient opposés, et si cela marche, dire que l'on aurait pu faire mieux (politique de la chaise vide)... Et parlons egalement de ces emplois sacrifiés sur l'hotel du jusqu'au boutisme (voir Dunlop-goodyear) et la différence de situation entre 2 usines géographiquement proches mais dont le syndicat dirigeant n'est pas le meme). qu'attends il pour dire à M Hollande entre 4 yeux son oppinion, lui M Thibault qui au mépris du principe du syndicat appolitique à demandé à voter pour M Hollande ???? on sait bien que ce syndicat est un dinosaure de l'ex URSS dont il n'est toujours pas sorti de l'idéologie
aller directement au contenu