aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Le gouvernement veut réduire le déficit de la Sécu à 11,4 milliards d'euros en 2013

le Lundi 1 Octobre 2012 à 11:39 mis à jour à 15:40
Par Guillaume Gaven

Selon le projet de budget de la Sécurité sociale, dévoilé lundi, le déficit devrait être réduit de 1,9 milliards en 2013 par rapport à cette année. Le texte prévoit 4,6 milliards de recettes supplémentaires dont une contribution sur les retraites pour financer la dépendance et une taxe sur la bière qui rapporterait 480 millions d'euros.

11,4 milliards de déficit pour le régime général en 2013, contre 13,3 milliards cette année : en dévoilant lundi son projet de budget de la Sécurité sociale, le gouvernement a fait montre d'un léger optimisme. Le déficit global devrait s'élever ainsi à 13,9 milliards fin 2013.

La branche maladie restera la plus déficitaire, à 5,1 milliards (contre 5,5 cette année). La branche retraites sera aussi en déficit, de 4 milliards (5,2 en 2012), la branche famille de 2,6 milliards (2,5 en 2012). Enfin, la branche accidents du travail devrait être excédentaire de 0,3 milliard (alors qu'elle était déficitaire de 0,1 milliard en 2012).

Pour permettre cette baisse, il y aura donc des économies pour 2,4 milliards et des recettes supplémentaires, pour 4,6 milliards. Un cocktail de taxes assez varié... que la ministre du Travail, Marisol Touraine, a détaillé au Figaro, en précisant qu'il s'agit "d'un budget de justice".

  • Pas de changement sur les remboursements des dépenses de santé. Les mesures d'économies porteront notamment sur "des baisses tarifaires" sur des médicaments ou sur "certaines spécialités médicales et la biologie". La "maîtrise des prescriptions" médicales (vers plus de génériques par exemple).
     
  • La bière taxée. La nouveauté du moment est une nouvelle taxe sur la bière, qui devrait rapporter 480 millions d'euros à la Sécu. "Cela correspondra à une hausse équivalente à 5 centimes sur un demi de bière", explique-t-on au gouvernement.
     
  • Tabac : une nouvelle hausse. Alors que les prix du tabac ont augmenté lundi (+6%), le gouvernement a annoncé que les taxes sur le tabac reversées au budget de la Sécu allaient augmenter au 1er juillet 2013, passant de 64,25% du prix du paquet à 64,7%. La hausse de ces taxes devrait se traduire par une augmentation des prix de vente, "selon toute vraisemblance", estme Jérôme Cahuzac. Pour conserver leurs marges actuelles, les industriels devront augmenter leurs prix de 30 centimes en moyenne.
     
  • Les retraités mis à contribution. Une taxe sur les retraites imposables - réservée à ceux qui paient déjà la CSG, la contribution sociale généralisée - va voir le jour. Une taxe de 0,15% en 2013 (on le savait depuis vendredi), qui sera portée à 0,3% en 2014. De quoi rapporter 350 millions en 2013, pour redresser les comptes de la Sécurité sociale, et 700 millions en 2014, pour financer la réforme de la dépendance des personnes âgées.
     
  • Les cotisations des indépendants relevées - y compris celles des auto-entrepreneurs. Elles ne seront plus plafonnées à 180.000 euros de revenu annuel. Pour se justifier, le gouvernement rappelle que les taux sont aujourd'hui inférieurs à ceux des salariés. La mesure devrait rapporter près d'un milliard d'euros.
     
  • Relèvement de la taxe d'acheminement payée sur le gaz et l'électricité
     
  • Fin de la cotisation forfaitaire pour les emplois à domicile. A partir de 2013, les particuliers employeurs devront  payer les cotisations sociales de leur employé sur le salaire réel. Cette mesure a deux objectifs : percevoir 475 millions d'euros supplémentaires - 340 millions pour le seul budget de la Sécu et 135 millions pour les autres régimes sociaux et améliorer la protection sociale d'environ 1,4 million de salariés à domicile.

Toutefois, contrairement à ce qui était attendu, aucune mesure ne vient anticiper dès 2013 (au lieu de 2014) la fin du régime qui autorise les Français travaillant en Suisse à ne pas cotiser à l'assurance maladie en France.

Enfin, à noter que du côté des dépenses, l'Interruption volontaire de grossesse (IVG) sera désormais remboursée à 100% et son tarif sera "revalorisé" pour le rendre plus attractif aux praticiens.

Par Guillaume Gaven
4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Micahlinos (anonyme),
Et toutes ces personnes qui bénéficient de notre Sécu sans jamais cotiser : je veux parler des personnes mariées qui ne travaillent pas et qui bénéficient de la Sécu de leur conjoint... Souvent ce sont d'ailleurs des des personnes dont la mari à une très bonne situation, c'est donc de la solidarité à l'envers. Je propose que l'on impose une cotisation minimum pour tout le monde, et que l'état puisse prendre en charge les cotisations des plus démunis (et bien sûr de les verser à la sécu) Imposer une cotisation minimum, ce serait responsabiliser ces personnes et faire preuve de justice sociale
Avatar de anonyme
Micahlinos (anonyme),
Et toutes ces personnes qui bénéficient de notre Sécu sans jamais cotiser : je veux parler des personnes mariées qui ne travaillent pas et qui bénéficient de la Sécu de leur conjoint... Souvent ce sont d'ailleurs des des personnes dont la mari à une très bonne situation, c'est donc de la solidarité à l'envers. Je propose que l'on impose une cotisation minimum pour tout le monde, et que l'état puisse prendre en charge les cotisations des plus démunis (et bien sûr de les verser à la sécu) Imposer une cotisation minimum, ce serait responsabiliser ces personnes et faire preuve de justice sociale
Avatar de anonyme
François (anonyme),
Super! Et l'appel d'air de l'AME dont Mme Tourraine a augmenté le débit par ses mesures idéologiques? Et les 10 millions de fausses cartes vitales en circulation? Et le croisement des fichiers pour limiter les fraudes? Suis-je bête! Tout ceci n'a bien sûr pas d'effet sur le déficit, ce sont des fantasmes de facho...
Avatar de anonyme
bonfils (anonyme),
Oui super réduire le déficit, la SECU refuse de payé le VSL, que mon père à utilisé pour un Control deux moi à peine après une lourde opération cardiaque. 80€ c'est déjà une première chose, deuxièmement comment arrive ton à 80€ pour un trajet de 25 kLM, en vsl voiture classique pas en ambulance, c'est bien clair. Quand je me rend a l'aéroport de Francfort en taxi à 350 klm, je pais 85 €. Les prix ne sont il pas un peu gonflé???
aller directement au contenu