aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

La SNCF gonfle ses prix pour les vacances d'hiver

le Vendredi 1 Mars 2013 à 05:00
Par Antoine Krempf

D'après une enquête menée par la CLCV et dévoilée par France Info, les billets de train coûtent jusqu'à 30% plus cher pour partir en vacances d'hiver à la montagne. L'association de consommateurs s'inquiète des répercussions financières pour les familles.

La politique tarifaire de la SNCF est souvent décriée par les associations de consommateurs pour son absence de transparence. Cette fois, la CLCV s'est penchée sur la période des vacances d'hiver... et les résultats interpellent.

Une "situation peu favorable aux familles"

Pour un Paris-Annecy, départ demain samedi en plein congés scolaires : comptez près de 30% de plus en moyenne par rapport à un même trajet un samedi classique. Et l'écart est encore plus marqué pour les tarifs les moins chers : 47% de plus pour un voyage pendant les vacances d'hiver. 

Ces différences de tarifs sont dues à la politique de tarification de la SNCF : plus il y a de demande pour un train, plus c'est cher. Mais l'association de consommateurs s'inquiète car la "situation est peu favorable aux familles" obligées de partir pendant les vacances scolaires. D'autant que "la carte famille nombreuse bénéficie de réductions bien plus faibles que les autres".

Des réservations compliquées

Quant aux réservations vers les stations de ski, elles sont difficiles relève la CLCV. Certains trains sont complets jusqu'à trois mois à l'avance, "la SNCF ouvrant d'ailleurs le début des réservations dans des conditions peu définies." 

Enfin, voyager depuis Paris coûte bien moins cher que depuis la province. Lorsque que l'on compare les prix au kilomètre, un billet au départ de la capitale coûte jusqu'à 30% de moins qu'un trajet depuis une ville de province.

Les tarifs de la SNCF épluchés par la CLCV : les précisions de Thierry Saniez, délégué général de l'association  
(avec Olivier Emond)

Lecture
 
Partager
Par Antoine Krempf

À télécharger

12
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Michel (anonyme),
Un Paris Montpellier coute plein pot pratiquement 150 euros un simple (soit aller-retour donc 300 euros soit plus du tiers d'un salaire Smic). Si j'ai vais en voiture cela me coute un plein soit 50 euros. Autrement dit, le transport collectif coute 3 fois plus cher que le transport individuel. En quoi la SNCF est encore un service public au service des usagers, comment les familles modestes peuvent-elles encore bénéficier des transports en commun pour rejoindre leur famille par exemple au moment des fêtes, et quel bel exemple de contribution écologique alors que la SNCF incite finalement à la consommation carbone. Le tarif collectif ne devrait jamais être supérieur au tarif des transports individuels ! Plus grave encore, la SNCF à profité de sa dernière politique de changement d'horaires pour requalifier certaines rames en heure de pointes et augmenter le prix du billet sur ces rames de 25 %. Je l'ai constaté par exemple sur la ligne Paris-Metz ou les tarifs sont particulièrement prohibitifs au kilomètre. La SNCF en situation de monopole prend ses usagers pour de simples clients qu'elle prend en otage et ne cesse de nous presser comme des citrons. Vivement la concurrence dans ces conditions. Je serais parmi les premiers à quitter les services de transport de cette entreprise sans regrets et par principe !
Avatar de anonyme
Sylvain (anonyme) @ Michel (anonyme),
Et si les tarifs de la concurrence sont bien plus chers que ceux de la SNCF, vous irez quand même "par principe" ? Pour info, les tarifs de la locations ou je vais passer une semaine au ski sont 3 fois plus chers la semaine prochaine que celle la semaine qui précède les vacances. La location de la voiture est aussi plus chère. Tout comme les cours de ski sur place (30% plus cher, 30mn de moins, et 12 enfants au lieu de 8). C'est la loi de l'offre et de la demande. Enfin, pour info, le TGV n'est pas un service public.
Avatar de anonyme
Utilisateur régulier de la SNCF, j'ai la chance ( si on peut dire) de voyager avec un abonnement "fréquence" qui me donne droit à 50% sur les prix des billets sur la ligne CARNOULES/PARIS ( donc en quelque sorte je peux me considérer comme privilégié, même avec cet abonnement qui me coûte 200 euros par trimestre. La SNCF qui se dit service public ( son personnel est fonctionnaire) est rentré dans le système capitaliste tant décrié par nos gouvernants, depuis un bon moment en ayant ajusté la politique tarifaire sur les principes du " yield management" utilisé dans le transport aérien. C'est une honte ! La volonté de préservation de l'énergie et des carburants fossiles est totalement mise en échec par la SNCF puisque les tarfis pratiqués incitent les voyageurs à utiliser leur voiture plutôt que le train. Pour des voyageurs " normaux", payer un aller -retour plus de 200 euros pour aller de TOULON à PARIS (par exemple) est scandaleux. IDTGV ? ne fonctionne que sur certains parcours avec des restrictions et des prix qui souvent sont équivalents à ceux de la SNCF ( IDTGV est une filiale de la SNCF mais on fait croire que c'est une entreprise concurrente). Le plus dramatique est que Guillaume PEPY vient dêtre reconduit à son poste, ce qui sous entend que le gouvernement HOLLANDE est d'accord avec la tarification mise en place par notre enarque national ( et ancien de l'institut d'études politiques). Se déplacer en France , même sous un gouvernement socialiste ( qui renie ses promesses au jour le jour) devient un luxe . La SNCF ne joue pas le rôle qu'elle devrait avoir, celui d'une société de transport publique dont la politique commerciale devrait être orientée vers les " masses" et non vers une soit disant " élite". J'appelle de mes voeux la concurrence , ce qui ne saurait tarder, et suggère également que le personnel de la SNCF, ceux qui font marcher " la boutique" rejoignent les travailleurs et les familles dans un mouvement d'indignation collectif. Quand on voit dans quelles conditions les utilisateurs voyagent dans les TER, ou certain TGV, cette révolte est justifiée.
Avatar de anonyme
jivé (anonyme) @ Erik (anonyme),
"J'appelle de mes voeux la concurrence"..... comme chez nos voisins britishs, un transport férré mode Thatcher? Le Rêve !!!!
aller directement au contenu