aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

L'Assemblée nationale a adopté le budget rectificatif 2012

le Vendredi 20 Juillet 2012 à 05:48 mis à jour à 10:02
Par Clara Beaudoux

A l'issue de quatre jours de débat, l'Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi le budget rectificatif 2012. Première loi budgétaire du quinquennat de François Hollande, elle enterre les mesures emblématiques de Nicolas Sarkozy.

Après quatre jours de débat parfois houleux, l'Assemblée nationale a voté dans la nuit de jeudi à vendredi peu après 5h30 le budget rectificatif 2012. Cette loi des finances, la première du mandat Hollande, tire un trait sur les mesures emblématiques de l'ère Sarkozy comme la TVA sociale et les heures supplémentaires exonérées.

Jeudi, les députés ont aussi voté une contribution exceptionnelle sur la fortune, durci les droits de succession et doublé une taxe sur les banques. Ils ont également supprimé la prise en charge des frais de scolarité des enfants Français scolarisés dans un établissement français à l'étranger, et la franchise médicale de 30 euros imposée en 2011 aux étrangers sans papiers bénéficiaires de l'Aide médicale d'Etat (AME).

Adoption définitive le 31 juillet

Juste avant le vote final à main levée le ministre délégué au Budget, Jérôme Cahuzac a dit regretter "la flibusterie parlementaire", qu'il affirme inhabituelle pour une loi de Finances. L'UMP et le groupe centriste UDI ont voté contre.

Au total, ce projet de loi de Finances rectificative prévoit 7,2 milliards d'euros de hausses d'impôt et 1,5 milliard de gel supplémentaire de dépenses. Il porte le déficit de la France à 81,1 milliards d'euros. Le texte sera examiné au Sénat à partir de mardi et doit être adopté définitivement d'ici le 31 juillet.

Par Clara Beaudoux
2
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Et voilà une nouvelle avalanche de lois votées alors que les trois quart des députés n'étaient pas présents à l'Assemblée. Ils sont forts pour se montrer avant les élections, mais une fois la place acquise alors là c'est le grand désert. Pourquoi ces gens touchent autant d'indemnités alors qu'on ne les voit que très rarement sur les bancs de cette assemblée. Nous si nous ne sommes pas présents au travail nos journées sautent et nous n'avons pas les mêmes rémunérations. Je propose que ces gens vivent pendant 5 ans avec les minima sans pouvoir bénéficier de leur poches déjà bien remplies. Trop facile pour les petits de leur faire se serrer encore la ceinture alors qu'il n'y déjà plus de cran, que nous sommes tous au bord de la faillite personnelle. Merci pour la fin de l'exonération sur les heures sup ça aidait à compléter les fins de mois, et puis ensuite la CSG plus forte encore un coup de rabot sur notre maigre porte monnaie. Mon banquier va encore plus m'aimer. Et on appelle ceci un gouvernement socialiste, un bel avenir s'ouvre à nous et à nos enfants. Continuons comme ceci et on pourra faire partie des pays du tiers monde.
Avatar de anonyme
christophe (anonyme) @ OLIVIER (anonyme),
mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille....;c'est le seigneur (ou peut-être plutôt le "saigneur") qui nous met à l'épreuve.
aller directement au contenu