aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Journée de grève de la CGT pour "la défense de l'emploi et de l'industrie"

le Mardi 9 Octobre 2012 à 07:50
Par Guillaume Gaven

Le 11 octobre 2011, à Paris © Radio France - Nathanaël Charbonnier

Première mobilisation sociale du quinquennat Hollande : on la doit à la CGT, qui appelle à la grève et à la mobilisation pour défendre l'emploi. Et annonce des débrayages "dans de nombreux secteurs : métallurgie, chimie, travailleurs de l'Etat, mines et énergie, verre et céramique, agroalimentaire, ports et docks, cheminots, santé, transports, commerce, fonctions publiques".

Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Clermont-Ferrand ou encore Epinal : la CGT espère faire le plein aujourd'hui, en cette première journée de mobilisation du quinquennat de François Hollande.

Pour "la défense de l'emploi et de l'industrie", la centrale annonce des arrêts de travail "dans de nombreux secteurs : métallurgie, chimie, travailleurs de l'Etat, mines et énergie, verre et céramique, agroalimentaire, ports et docks, cheminots, santé, transports, commerce, fonctions publiques".
Des salariés d'une vingtaine d'entreprises automobiles se sont ainsi donné rendez-vous au Mondial de l'automobile, à Paris. PSA sera là, mais aussi ArcelorMittal, ou encore Goodyear ou Continental. 

A noter qu'en Ile-de-France les seules perturbations notables sont sur le RER B, où trois trains sur quatre circulent ; le trafic est normal sur le reste du réseau.

Pourquoi la CGT part-elle seule au front ? Elle affirme pourtant placer son action dans le cadre d'une mobilisation de la Fédération européenne de l'industrie, mais en France elle est un peu toute seule...

Pourquoi une journée de mobilisation aujourd'hui ? Pour peser sur les négociations, cruciales, en cours entre patronat et syndicats, sur la réforme du marché du travail. Le gouvernement attend les résultats avant de légiférer.

"Nous les salariés on fait des efforts, c'est le capital qui tient les rênes..."  

Lecture
 
Partager
Par Guillaume Gaven
aller directement au contenu