aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Les monnaies locales gagnent en crédit

le Mercredi 25 Septembre 2013 à 06:20
  • 4 commentaires
  • Pas encore de votes

Il en existe des milliers dans le monde, une trentaine en France, les monnaies locales sont en plein boom. Un phénomène planétaire qui n'est pas nouveau.

Le maire d'Ungersheim (Alsace) présente le radis, monnaie locale introduite en juillet 2013 dans sa commune (1 radis = 1 euro) © Maxppp

Il faut remonter au Moyen Age pour voir que les monnaies locales était courantes en Europe : un évêque, un seigneur ou même une ville pouvaient "battre monnaie".

Face à leur succès grandissant, les banques font pression sur les Etats pour les interdire. Mais elles reviennent avec la crise de 1929, en Allemagne, en Autriche puis en Suisse.

Aujourd'hui, une cinquantaine de pays ont une voir plusieurs monnaies locales.

C'est le cas de l'Allemagne. Une soixantaine de communes vivent au rythme des monnaies locales. On retrouve par exemple le "Chiemgauer" Outre-Rhin.

Au Brésil, certains habitants des favelas peuvent régler leur achat grâce au " Palmas"  .

Autre exemple à Ithaca, une petite ville dans l'Etat de New York, là où le dollar est roi, il y a "l'Itaca Hours". Une monnaie locale qui sévit depuis plus de 20 ans auprès de 1500 boutiques et entreprises, brassant par la même occasion l'équivalent de 2 millions de dollars.

En France, il exsite une trentaine de monnaies locales ou complémentaires comme nous le décrit Philippe Derruder, auteur du livre "Les monnaies locales et complémentaires: Pourquoi, comment? " aux éditions Yves Michel.

 

4
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
les monnaies locales sont la solution à une multitude de problèmes. on ne peut que les promouvoir. malheureusement, et je peux en témoigner, les commerçants, abusés par des vendeurs de cartes de fidélité dont le mécanisme est enseigné dans les écoles de commerce, alors que celui des monnaies locales ne l'est pas, se laissent difficilement convaincre de l'intérêt de fidéliser la clientèle en la fixant sur une zone de chalandise relativement réduite. on a perdu encore une bonne dizaine d'années, rééditant les erreurs faites par rapport au bio. j'ai des éléments concrets à communiquer le cas échéant. voir http://www.pumpernickel.fr/article-le-nickel-wissembourgeois-96965299.html
Avatar de anonyme
Je ne vois guère l'intérêt puisque ces monnaies fluctuent parallèlement à l'euro avec lequel elles ont un taux de conversion constant . On vous remplace juste un bout de papier contre un autre . Une vraie monnaie alternative ne devrait pas avoir à se préoccuper de la valeur de l'euro .
Avatar de socialiste85
En mon esprit, cette info se pllace avec beaucoup de brouillard. Je ne comprends pas grand chose.
Avatar de anonyme
calp (anonyme) @ socialiste85,
un socialiste ne peu pas comprendre grand chose sais sur.....
aller directement au contenu