aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Grève chez Regional : un tiers des vols annulés ce week-end

le Samedi 21 Juillet 2012 à 11:59
Par Julien Baldacchino

Les syndicats de la compagnie aérienne Regional, filiale d'Air France, entament leur deuxième jour de grève. Un tiers des 200 vols prévus devraient être annulés en cette journée de grands départs en vacances. Mais Air France assure que seule une minorité des voyageurs seront touchés par cette grève : la compagnie assure essentiellement des vols entre capitales régionales.

Deuxième jour de grève à Regional, et mêmes prévisions que vendredi : ce samedi, un tiers des vols prévus devraient être annulés. Aucune annulation à chaud n'est prévue, cependant. "Pour l'instant, ça se déroule comme prévu, sans perturbations, les passagers ayant été prévenus par internet ou SMS", assure la direction d'Air France, maison mère de la compagnie.

Ce week-end de départs en vacances doit être l'un des plus chargés de l'été, avec au total 900.000 passagers attendus pour les seuls aéroports de Paris. Les vols à destination de Bordeaux et Toulouse étaient annulés ce samedi matin, ainsi qu'une partie des vols au départ de ces deux aéroports. L'aéroport de Nantes est également touché par le mouvement. Au départ de Strasbourg, 12 rotations sont annulées vers l'Europe notamment. Pour la journée de dimanche, quatre vols, en provenance et à destination de Bordeaux et Calvi, sont d'ores et déjà annulés.

En tout, un tiers des vols devaient également être annulés dimanche. La gestion des grèves dans l'aérien est facilitée depuis l'entrée en vigueur, au mois de mars, de la loi Diard : elle oblige les grévistes à se manifester 48 heures à l'avance. Ce qui permet aux compagnies d'anticiper d'éventuelles perturbations.

Seuls "3% des passagers d'Air France" concernés

Les grévistes redoutent un plan de redressement engagé par Air France à l'horizon 2015. Dans ce plan, Regional, qui relie les principales capitales françaises et européennes, serait intégré à un pôle englobant aussi les filiales Britair et Airliner. Les syndicats demandent "le maintien dans le groupe Air France du pôle Regional Air France".

La direction d'Air France atténue les effets de la grève en précisant que "seuls 3% des passagers d'Air France" sont concernés par ce mouvement, qui a commencé vendredi et doit se terminer lundi. 

"Air France a pu se retourner vers d'autres compagnies" - Nathalie Codelfy, présidente du syndicat des pilotes de ligne  

Lecture
 
Partager
Par Julien Baldacchino
5
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Baba, je suis bien d'accord avec vous. Je suis aussi salarié de la Compagnie REGIONAL et nous n'avons pas coutume de faire grève pour un oui ou pour un non. Cependant, il s'agit aujourd'hui de sauver notre Compagnie et nos emplois. Cela est déplorable de devoir prendre en otage les passagers, qui sont nos clients et ceux grâce à qui nous avons la chance d'exercer notre profession; Malheureusement, en l'état, c'est aujourd'hui notre seul moyen d'action, et de pression envers Air France (notre maison mère). Nous souhaitons être reçu par la Direction Générale du Groupe afin d'être maintenu dans le groupe à 100%. Conscient de vivre une crise grave, nous sommes ouverts à toutes négociations. . Mais il ne faut pas oublier que le groupe est en danger, les efforts et compromis doivent être faits par tous les membres du Groupe Air France. Il ne s'agit pas de déshabiller Paul pour rhabiller Jacques. L'union fait la force. Diviser pour mieux régner (et c'est la réalité du moment) n'apportera aucune solution positive, que ce soit pour Air France, pour ses Filiales, ceci est dommage et dommageable pour tous. Un Navigant de chez REGIONAL qui aime son métier et désire continuer à exercer sa profession et être, un jour, à nouveau fier de porter les couleurs d'Air France et de REGIONAL
Avatar de anonyme
Dupont (anonyme),
Je travaille à Régional en tant que commandant de bord et je fais grève pour la première foi. Nous n'avons pas de revendications salariales bien que nous n'ayons eu quasiment pas d'augumentations depuis 4 ans. Nous sommes excédés par l'attitude du syndicat majoritaire de pilotes d'Air France, le SNPL, qui défini les conditions de notre exploitation sans nous, qui nous a exclu de Marseille, Toulouse et Nice, qui ne nous autorise même pas à reprendre les lignes que nous exploitions et qu'AF a abandonné, qui limite la taille et le nombre de nos avions ce qui nous empêche de nous adapter à la concurence low cost et de ce fait nous condamne à court terme et qui se réserve la priorité pour détacher ses pilotes chez Transavia avec une prime de 100000 euros en plus. L'attitude de ce syndicat est inique mais en plus elle est stupide car elle affaibli le groupe Air France en ne voyant que l'intérêt à cout terme de ses pilotes. La raison du plus fort n'est pas toujours la meilleure!
Avatar de anonyme
régional n'est pas coutumière des grèves ça fait 12 que je travail dans cette société c'est la première fois qu'un tel mouvement avec autant de vols annulé a lieu. vous devez confondre avec les pilotes d'Air France qui eux sont souvent en grève. sauf que la ils ne font pas la grève parce qu'ils sont en train de manigancer un plan afin de nous éliminer du paysage aérien français alors excusé nous de nous "Angoisser parce que notre travail est menacé...)
Avatar de anonyme
comme d'habitude les syndicats nous font supporter leurs angoisses. Si ils avaient à subir le 1/10ème de ce qu'ils font supporter je crois qu'ils parleraient de dictature et d'égoïsme. Mais, n'ayant le sens que d'eux même, il leur est difficile d'en prendre conscience.
aller directement au contenu