aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Doux : cinq repreneurs potentiels, un millier d'emplois menacés

le Vendredi 10 Août 2012 à 20:08
Par Sylvie Johnsson

Les éventuels candidats à la reprise de Doux frais, placé en liquidation par le tribunal de commerce de Quimper, avaient jusqu'à ce soir pour se faire connaître. Cinq offres sérieuses mais partielles ont été déposées. Les syndicats dénonce le dépeçage du groupe.

 Les groupes Duc, Glon Sanders (filiale de Sofiproteol) associé à Duc, Axereal, LDC et Tallec ont déposé des offres séparées de reprise partielle portant sur les sites de Clémont (Cher), Sérent (Morbihan), Laval (Mayenne), Boynes (Loiret) et Amilly (Loiret).

En revanche, l'abattoir de Blancafort dans le Cher (244 emplois), l'un des grands sites du pôle frais de Doux, n'a fait l'objet d'aucune  proposition.

Une sixième offre sur le site de Graincourt (Pas-de-Calais, 253 emplois), n'a pas été jugée "pas recevable au sens juridique du terme en l'état" mais pouvant être améliorée, a été déposée pour le compte d'une société iranienne dont le nom n'apas été précisé. Selon Sophie Gautier,  "c'est une offre en germe qu'il faut creuser".

"Les offres de reprise poursuivent le processus de dépeçage du groupe"

Les syndicats CGT du groupe Doux, les unions départementales et la Fédération nationale agroalimentaire déplorent dans un communiqué que "les offres de reprise poursuivent le processus de dépeçage du groupe".
   
La déléguée centrale FO de Doux Nadine Hourmant évoque elle "un
massacre :
on ne prend pas en considération le volet social, tout ce qui intéresse les repreneurs, c'est les sites, même parmi ceux qui sont repris il y  aura des licenciements, des plans de sauvegarde de l'emploi".

Au total, ces offres ne préserveraient qu'entre 450 et 500 emplois sur plus de 1.700.

L'abattoir de Blancafort, dans le Cher, n'a fait l'objet d'aucune proposition de reprise. 244 emplois sont menacés - reportage Bruno Cadène

Lecture
 
Partager
Par Sylvie Johnsson
aller directement au contenu