aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Des réductions d'effectifs dans certains ministères ? François Hollande dément

le Jeudi 21 Juin 2012 à 05:21
Par Guillaume Gaven

"Si cela avait été le cas, j'en aurais été informé, tout de même", a déclaré le président de la République à un groupe de journalistes, en marge du sommet de Rio.

Journal contre journal. Le Monde contre le Figaro. Au Figaro, qui annonçait une cure d'austérité sans précédent dans les ministères non régaliens - et notamment le non-remplacement de deux départs sur trois à la retraite -, Le Monde annonce que François Hollande dément formellement.

"Cela me paraît invraisemblable", a dit le président français à un groupe de journalistes, en marge du sommet de Rio. Avec cet argument imparable : "Si cela avait été le cas, j'en aurais été informé, tout de même !"

Dans son édition d'aujourd'hui, le Figaro explique que le gouvernement travaille sur une baisse annuelle des effectifs de 2,5%, hors Education, Justice et Sécurité.

Par Guillaume Gaven
7
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Jean (anonyme),
Il est "normal"de ne pas réduire le nombre de fonctionnaires ,donc de l'augmenter:c'est le moyen "normal" de réduire le chômage et le déficit public...et donc une raison "normale" d'augmenter les impôts...,
Avatar de anonyme
Jivé (anonyme),
Et pourtant..... ce chiffre se promène bien dans les ministères ( -2,6% ETP), vrai? faux? Diminuer les effectifs, pourquoi pas ( de plus il faut rassurer "la Finance", le FMI et consorts), mais il faut aussi dire quelles missions l'Etat abandonnent. Ayant un statut fonctionnaire, je peux témoigner que ça fait 10 ans au moins qu'on dépense une énergie folle à s'organiser, se réorganiser, se reréorganiser, selon les foucades du moment de nos dirigeants. Sinon raboter des effectifs, quelle stratégie, quelles orientations, quelles politiques de l'Etat ? Je cherche toujours à comprendre. A part de la Com, rien du vent ! Ce ne sont pas les fonctionnaires qui coûtent cher, mais les décisions "mille feuilles", les réorganisations perpétuelles sans boussole, la diahrée de circulaires baclées, contradictoires. J'arrête là. Comme dit mon petit dernier, "ça me gave"! Un service public au service du public, j'en rêve toujours et pourtant je suis à un an de la retraite ( j'ai commencé à cotiser à 17ans et 10 mois pour ceux qui voudraient me traiter de nanti)
Avatar de anonyme
jacques Blum (anonyme),
Oui, c est comme le tweet de Trierwiller, il n etait pas cense etre au courant!
Avatar de anonyme
Chronique d'une disparition annoncée : Dans mon administration, c'était "un départ à la retraîte, deux postes supprimés" sous Sarko. Ca va continuer avec Hollande, les fonctionnaires ne se font aucune illusion. Nous sommes la variable d'ajustement du budget. Les dénégations de Hollande me font (tristement) sourire. Nous sommes désabusés,et pour beaucoup démotivés. Le service public est de moins en moins rendu, ce dont on nous accusera bientôt : "pour tuer son chien, on dit qu'il a la rage". NB : j'ai voté FDG au premier tour, et PS au deuxième (avec des pincettes).
aller directement au contenu