aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Des pesticides interdits trouvés dans les fraises vendues en France

le Mardi 9 Juillet 2013 à 13:29 mis à jour le Jeudi 11 juillet à 10:46
Par Anne-Laure Barral

Des pesticides et des insecticides dans les fraises, selon Générations futures © Radio France - Pierre Neveux

Une enquête publiée mardi par l'association environnementale Générations Futures révèle que 70% des fraises vendues en France contiennent des produits chimiques considérés comme des perturbateurs endocriniens. Pire, l'association a trouvé aussi des produits interdits sur neuf échantillons.

Entre février et mai dernier, l'association a fait ses courses dans une dizaine de supermarchés de Picardie et de Haute-Normandie. Elle a acheté une cinquantaine de barquettes de fraises, françaises et espagnoles.

Les résultats des analyses effectuées sur les fruits (voir ci-dessous) révèlent que 70% des fraises contiennent des pesticides considérés comme des perturbateurs du système hormonal.
Encore plus inquiétant : quatre échantillons contiennent de l'endosulfan et du carbosulfan, des insecticides interdits en Europe. Sur cinq autres échantillons, les analyses montrent la présence de produits interdits dans la culture de la fraise.

Cette étude surprend fortement Xavier Mas, président de l'AOPN Fraises, une association qui regroupe 500 producteurs en France.

Xavier Mas : "Cela me paraît quand même un peu gros"  (00:00:44)

Lecture
 
Partager

"Certes, le consommateur ne va pas être foudroyé s'il mange ces fraises. Mais c'est une pollution diffuse qui s'ajoute à d'autres", explique  François Veillerette, président de Générations futures.
L'association soupçonne un trafic de produits interdits et va déposer son étude auprès de la répression des fraudes. 

Pesticides et insecticides dans les fraises - Reportage d'Anne-Laure Barral  

Lecture
 
Partager
Par Anne-Laure Barral

À télécharger

20
Vos réactions sur cette info
Avatar de anonyme
Macareux (anonyme),
Poissons au mercure et PCB, fruits et légumes bourrés de pesticides, appauvrissement dramatique des sols... la seule réponse des politiciens est d'interdire les semences non approuvées par l'Agence Européenne des variétés végétales (les semenciers peuvent se frotter les mains), donner raison aux producteurs de maïs transgénique via le conseil d'Etat, encourager une agriculture productiviste et nocive. Je me demande bien quelles sanctions subiront ces producteurs de fraises chimiques ?
Avatar de anonyme
ralebol (anonyme),
Et dans les fraises Tagada, y'a quoi ?
Avatar de anonyme
movezfoa (anonyme),
apparemment, il y aurait de la viande de cheval dans les fraises .... enfin, si j'ai bien compris ....
Avatar de anonyme
fanfan (anonyme),
Les gens s’intéressent plus à ce qu'ils mettent sur leur corps (maquillage, parfum, habits) que dans leur corps (nourriture). S'ils refusent d'utiliser leur pouvoir de consommateurs, de choisir ce qu'ils achètent, alors ils n'ont qu'à les bouffer ces fraises et je leur rajoute des lasagnes. bien fait!
aller directement au contenu