aller directement au contenu
  • Votre radio, vos favoris, vos alertes personnalisées

Décès d'Edouard Leclerc, "l'épicier de Landerneau"

le Lundi 17 Septembre 2012 à 15:56 mis à jour à 22:30
Par Clara Beaudoux

Edouard Leclerc et son fils Michel Edouard lors de l'inauguration d'un nouveau magasin Leclerc à Blagnac en 1993 © BORDAS/SIPA

Edouard Leclerc, 85 ans, est mort lundi à Saint-Divy (Finistère). Il était le fondateur des centres E. Leclerc, une coopérative de patrons propriétaires propulsée au rang de première enseigne française de distribution alimentaire. Son fils Michel-Edouard Leclerc lui avait succédé à la tête de l'entreprise. Bercy lui a rendu hommage.

Il avait transformé une épicerie née dans un hangar breton en première enseigne française de distribution alimentaire. Le père des centres E. Leclerc est mort lundi à l'âge de 85 ans. 

Edouard Leclerc, né en 1926 à Landerneau (Finistère), avait d'abord été séminariste. En 1949, il ouvre avec son épouse Hélène une épicerie dans un hangar à Landerneau. Il y vend à prix de gros des produits de consommation courante, d'abord des biscuits, puis de l'huile et du savon. Il se fournit directement chez les producteurs pour court-circuiter les fournisseurs et supprimer leurs marges, faisant ainsi baisser les prix.

Cinq colonnes à la une Naissance de Leclerc © ShowInWeb

De 5.000 francs à 40 milliards d'euros

Edouard Leclerc se pose alors en défenseur du consommateur et pourfendeur des monopoles. Le mouvement se structure avec la création en 1964 de l'Association des centres distributeurs E. Leclerc (ADCLec) et en 1970 de la centrale d'achat nationale Galec. En 1969, c'est la scission : plusieurs dizaines de distributeurs quittent Leclerc pour fonder Ex, futur Intermarché/Les Mousquetaires.

Mi-2011, le groupement E. Leclerc comptait 686 magasins alimentaires en France et ses ventes atteignaient 40 milliards d'euros en 2010 (alors que l'épicerie avait été fondée avec un capital de 5.000 francs). Le groupe est implanté en France mais aussi en Espagne, Italie, Pologne, Portugal, Andorre et Slovénie.

Son fils, Michel, qui accole son prénom à celui de son père, a repris le flambeau : Michel-Edouard préside le groupement depuis 2003. 

"Il a marqué l'économie locale, mais bien plus que ça" - Patrick Leclerc, le maire de Landerneau (et neveu d'Edouard Leclerc)  
 

Lecture
 
Partager

Incarcéré six mois à la Libération

En avril, le journaliste Bertrand Gobin a été mis en examen pour diffamation après avoir publié un document tendant à démontrer qu'Edouard Leclerc, incarcéré six mois à la Libération, a été libéré grâce à un certificat de complaisance. Edouard Leclerc avait dénoncé une "pseudo-révélation", affirmant avoir été "lavé" par la justice en 1945.

visionnaire était unanimement reconnu"

"Son esprit visionnaire était unanimement reconnu" (Pierre Moscovici)

Les ministres de Bercy ont rendu hommage à Edouard Leclerc, "le parcours de M. Leclerc [...] témoigne de son ambition et de sa détermination" a déclaré Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des Finances, ajoutant qu'Edouard Leclerc avait su être "initiateur de la distribution à bas prix", défenseur du consommateur et que "son esprit visionnaire était unanimement reconnu".

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif a salué "un patron visionnaire" qui "a su bâtir, en un peu plus de 60 ans, un empire solide devenu une des premières enseignes françaises de distribution alimentaire dans notre pays comme à l'étranger".

 

Par Clara Beaudoux
0
Vos réactions sur cette info
aller directement au contenu